Conformément au protocole sanitaire, un second test a été réalisé cette semaine auprès d'élèves et de membres du personnel des deux écoles de Loncin. Pour ces deux implantations, à l'issue du premier test, 49 cas positifs ont été comptabilisés. "Le variant anglais, à la forte contagiosité, était bien présent à l’école du Tilleul. Un variant a également sévi à l’école de Loncin mais nous ignorons toujours à l'heure actuelle s'il s’agit du variant anglais", ont indiqué jeudi soir Nathalie Dubois, échevine de l'Enseignement, et Grégory Philippin, bourgmestre d'Ans.

Ceux-ci ajoutent que le double testing a permis de révéler des cas positifs non identifiés lors du premier test. Ce qui représente + 15 %.

"Pour ces deux établissements, nous arrivons au bout de la période de quarantaine et les élèves, testés négatifs, pourront reprendre sereinement les cours le lundi 1er février. Les élèves testés positifs reprendront à l'issue de leur période de quarantaine spécifique", précisent-ils.

De plus, vu la spécificité du virus détecté, il a été décidé ce jeudi, au cours d'une réunion avec les autorités sanitaires, que la quarantaine observée actuellement dans ces deux écoles sera automatiquement prolongée de 4 jours pour les élèves non testés. "A défaut de testing, les élèves de l'école du Tilleul ne pourront donc reprendre le chemin de l'école que le 3 février tandis que ceux de l'école de Loncin, non testés, le 4 février".

Les enfants non testés peuvent encore se rendre ce vendredi au centre de dépistage de Vottem.

Du côté de l'école Fernand Meukens, place Nicolaï, le testing n'a pas identifié le variant anglais. Si peu de cas ont été dénombrés, un cluster (2 enfants positifs dans une même classe) a néanmoins été identifié. "Vu le peu de cas relevés (5 cas positifs parmi 173 tests), les états grippaux constatés dans une classe de 3e maternelle à l'origine de l'alerte dans cette école et le cluster en 5e primaire A, le Pouvoir Organisateur d’Ans, lors de la même réunion de suivi de ce jeudi, a décidé de rouvrir également l'école F. Meukens ce lundi 1er février. Une garderie sera organisée tandis que la reprise des cours aura officiellement lieu le 2 février".

Concernant la classe de 3e maternelle ciblée et la classe de 5e primaire A où le cluster a été relevé, elles poursuivront la quarantaine. La classe de 3e maternelle rouvrira le 5 février tandis que les élèves de 5e primaire A se feront à nouveau tester le 2 février. Le résultat de ce test sera déterminant dans le choix des mesures à prendre.

L'échevine et le bourgmestre d'Ans soulignent que les enfants se portent bien et que les enseignants sont tirés d'affaire. Se réjouissant de l'interruption de la chaîne de contagion dans ces trois écoles, ils estiment néanmoins que la vigilance doit rester de mise.