Dès ce lundi 8 mars, les activités en plein air pourront donc réunir 25 enfants de moins de 13 ans en extérieur et 10 en intérieur… tandis que pour les adolescents (13-19 ans), le nombre de personnes tolérées passe à 10. Au niveau de l’enseignement, un jour par semaine en présentiel est validé jusqu’à Pâques pour le supérieur ; pour l’enseignement obligatoire, le retour en présentiel à 100 % est prévu après Pâques. Ces décisions ont donc été communiquées vendredi, à la sortie du comité de concertation…

Des avancées positives donc… mais encore timides pour certains observateurs, raison pour laquelle la mobilisation pour le secteur de la jeunesse - qui n’a cessé de croître ces dernières semaines - se poursuit. Nul doute qu’elle a déjà permis de mettre ce débat à l’agenda des politiques et des experts qui sont de plus en plus nombreux à tirer la sonnette d’alarme quant à la santé psychologique des plus jeunes.

Comme c’est le cas depuis plusieurs semaines, des mobilisations pour les jeunes ont donc été organisées un peu partout dans le pays et en province de Liège notamment où le mouvement Trace ton cercle a fait des petits. Ce 7 mars en effet, on comptait une quinzaine de rassemblements en province de Liège plus de 100 dans tout le pays. À Huy, Liège, Esneux, Welkenraedt, Theux ou encore Aywaille, des dizaines de personnes se sont réunies pour revendiquer une attention accrue des décideurs à la santé des jeunes… pour ne rien lâcher doit-on comprendre.

À Aywaille, le mouvement pour la jeunesse se confond désormais avec un appel à l’aide pour la culture… chaque dimanche en effet, des artistes s’invitent aux rencontres. Ce dimanche, des artistes locaux ont ainsi improvisé un petit concert devant la centaine de personnes présentes… le tout dans le respect des règles sanitaires.