Ce mercredi soir, Crisnée tenait la séance mensuelle de son conseil communal. À cette occasion, il fut notamment question comme ailleurs de la prochaine AG de l’intercommunale Enodia qui doit acter la vente de l’opérateur Voo. Une explication a été donnée à ce sujet par le collège, à charge pour l’élu MR Benoît Squelin de porter la voix de la commune.

En outre, le dossier relatif à l’extension projetée de l’aéroport de Liège a été évoqué. La volonté exprimée par le bourgmestre Philippe Goffin (MR) étant de s’associer au Comité Liège Air Propre. Lequel a décidé, il y a peu, d’intenter une action en justice, exigeant entre autres choses la réalisation d’une nouvelle étude d’incidences environnementales.

En outre, il a été fait état de la première vague d’expropriations. "À l’époque, la commune avait accueilli des habitants sur son territoire ", a ainsi rappelé le maïeur. L’ensemble des élus s’est déclaré favorable à cette position, à l’exception de l’échevin Jean-François Brillon qui a refusé de voter le point.

Un autre sujet important a été abordé, lequel concerne en l’espèce les neuf communes membres de la zone de police Hesbaye. Il s’agit, comme expliqué par le bourgmestre crisnéen, de la modification du règlement général de police administrative applicable sur l’ensemble de la zone.

Et ce dernier de faire état d’une "proposition commune" dans un souci avoué d’harmonisation en la matière. En réalité, il s’agit d’intégrer audit règlement une série de nouvelles dispositions. Parmi celles-ci, figure le dépôt intempestif d’imprimés publicitaires qui a été épinglé par Waremme.

On peut également évoquer pêle-mêle des mesures relatives au jet de confettis, aux cours d’eau ou encore aux pesticides. Sans oublier celles relatives au bien-être animal. De quoi donc réjouir l’opposition, Ecolo notamment, en appelant à une répression si nécessaire.