Liège Les places Cockerill et du XX Août pourraient accueillir une foret urbaine.

L’an dernier, le permis de végétaliser Liège s’était mué en un permis 2.0… plus accessible, plus pratique, il devait aussi permettre de végétaliser la ville à la vitesse du numérique et faire de la jungle urbaine une ville verte, où il fait bon… potager. Fort du succès des années précédentes, le permis de végétaliser 2020 vient d’être relancé.

Pour rappel, ce permis mis en place par la Ville de Liège, avec le centre liégeois Le Beau Mur , doit encourager le développement de la végétalisation du domaine public en s’appuyant sur une démarche participative et une implication des habitants, des associations…

Les partis politiques, eux aussi, ont, semble-t-il, des idées. Ainsi, François Pottié, conseiller communal Défi, souhaite que la Ville s’inspire du projet Forêts urbaines de la Mairie de Paris, qui prévoit de végétaliser de façon très importante quatre sites emblématiques : le parvis de l’hôtel de ville, celui de la gare de Lyon, la place derrière l’Opéra et une voie des berges de Seine. "Les places Cockerill et du XX août se prêtent bien à une végétalisation importante : l’état des deux places n’est guère attractif, avec une place prépondérante laissée à la voiture et une végétalisation absente. Elles sont situées dans un morceau de ville fort dense et qui manque d’espaces verts. Les 10 000 mètres carrés pourraient accueillir la première forêt urbaine de la Ville de Liège !", explique le conseiller.

Juste après le tram

En 2015, la Ville avait présenté un projet de réaménagement de la place Cockerill et du quai-sur-Meuse qui prévoyait notamment la construction d’un parking de cinq niveaux sous la place… "Suite à la levée de boucliers d’un grand nombre de Liégeois réclamant une place végétale, le projet a été abandonné. Il est aujourd’hui temps de remettre l’ouvrage sur le métier et de lancer une étude sur le projet de réaménagement de cette partie de la ville en forêt urbaine. Le chantier pourrait débuter dans la foulée de l’inauguration du tram."

Une idée… à creuser !

J.-M. C.