Il est obervé depuis mars dernier par le télescope liégeois TRAPPIST-Nord

Le télescope robotique TRAPPIST-Nord de l'Université de Liège est sur sa trace depuis le début du mois de Mars.

Ce gros astéroïde, d'une taille comprise entre 1,8 et 4,1 km de diamètre passera à 6,29 millions de km de la Terre (16x la distance de la Lune) ce 29 avril à 11h56 (heure de Paris). C'est la chute sur Terre d'un astéroïde encore plus gros qui est responsable de la disparition des dinosaures il y a 66 millions d'années.

Classé comme “potentiellement dangereux” par la NASA en raison de sa taille importante et de sa proximité, il ne présente heureusement aucun risque pour notre planète cette fois.
Grâce au télescope TRAPPIST-Nord, les astronomes liégeois ont pu déterminer sa période de rotation sur lui-même à 4,1 heures. L'étude de ces astéroïdes, dits géocroiseurs, est importante pour comprendre la formation du système solaire et des planètes mais également pour mieux caractériser ces objects potentiellement dangereux en vue de se préparer au cas où l'un d'entre-eux menacerait la Terre.