Plusieurs centres de la Croix-Rouge en province de Liège sont touchés par les inondations. Alors qu'ils sont très sollicités par la population dans les circonstances actuelles, ils mettent tout en oeuvre pour aider ceux qui en ont besoin. C'est notamment le cas de Chaudfontaine, d’Esneux, de Trooz et de Sprimont, où les centres sont sous eaux. Mais les routes sont le plus souvent inaccessibles pour se rendre compte de l’ampleur des dégâts. A Esneux, c'est le local de distribution alimentaire, qui contient plusieurs congélateurs et les stocks de vivres et qui aide en moyenne 250 personnes, qui est inondé.

A Aywaille, où l'eau a inondé rues, maisons et commerces, c'est tout à fait autre chose qui se passe puisque le nouveau bâtiment s'est transformé en centre d’accueil, tant pour la maison communale qui est sous eaux que pour les habitants de Nonceveux, qui doivent être évacués en bateau avec l’aide des secours hollandais. Les bénévoles de la Croix-Rouge d'Aywaille sont mobilisés depuis hier déjà et organisent deux centres d’accueil, qui hébergent une trentaine de personnes: dans l’internat d’une école de la localité et le second à Remouchamps.

A Verviers aussi, où le centre-ville est inondé, la Croix-Rouge apporte ponctuellement son aide aux familles sinistrées.

"Tous les bénévoles de la Croix-Rouge de Liège Angleur sont eux aussi sur le qui-vive alors que l’on annonce le débordement de la Meuse aujourd’hui. La Croix-Rouge de Olne-Sprimont-Trooz est actuellement occupée avec le service secours à l’évacuation d’une maison de repos et l’installation des résidents à Banneux. La Croix-Rouge de Welkenraedt se tient en alerte et se prépare à aider dans des centres d’accueil car trois communes sont menacées d’inondations", indique la Croix-Rouge