Depuis septembre, la Ville de Waremme s’est inscrite dans une optique d’alimentation saine. Laquelle a consisté dans un premier temps et comme rappelé par l’échevine Stéphanie Kiproski (PS) en un changement de prestataire des repas chauds.

Cette volonté communale se traduit dans un autre projet. Ce dernier a trait au fait de promouvoir des collations saines et durables au sein des écoles.

Comme expliqué par Stéphanie Kiproski, la Ville a été sélectionnée il y a peu dans ce cadre. Le projet est coordonné par l’ASBL Ma terre, mon assiette et il concerne dans un premier temps l’école de Longchamps. "Il s’agit d’une expérience pilote mais l’objectif est de l’étendre à toutes les écoles", souligne l’échevine. Au total, ce sont pour l’instant 308 élèves qui sont concernés, répartis en 17 classes de maternelle et de primaire.

"Le démarrage est prévu après le congé de détente". L’idée étant de proposer une collation saine et durable tous les jours de la semaine. Et ce qu’il s’agisse de fruits, de légumes, de céréales, de produits laitiers… À noter que le mercredi, une collation végétale sera offerte par la Ville. Et ce dans le cadre d’un partenariat avec la société locale Biofarm. La volonté affichée est celle d’une diversification mais aussi d’une participation.

Des ateliers seront également organisés en classe. "Un calendrier a été établi et le premier est prévu ce lundi". L’idée est d’utiliser des recettes simples et de comparer en termes de prix et de coût. "Le but est d’éduquer les enfants et les parents".