S’il y a bien un sujet à Seraing sur lequel tout le monde s’entend, tant du côté des citoyens que des groupes de l’opposition, ce sont les déchets ménagers et ce qu’ils coûtent ! Persiste sur Seraing une certaine révulsion envers les conteneurs à puce et le tri des déchets ! Alors, on voit fleurir quotidiennement, çà et là, des dépôts de déchets et encombrants en tous genres.

Comme l’a encore rappelé dernièrement l’échevine de l’Environnement, ce sont 35 tonnes de dépôts clandestins qui sont collectées par semaine par les ouvriers communaux. Ce qui a un coût ! Alors, vu l’augmentation des tarifs appliqués aux communes par Intradel et afin de respecter le coût vérité imposé par la Région wallonne, ce qui implique de facturer aux citoyens le coût réel de la collecte et du traitement des déchets ménagers, la taxe socle pour 2021 a augmenté d’une vingtaine à près d’une cinquantaine d’euros selon la composition des ménages. À cela, pour certains, sont venus s’ajouter des coûts supplémentaires liés aux levées des conteneurs et kilos de déchets excédentaires.

Taxe proportionnelle

Le PTB, qui défend le retour aux bons vieux sacs-poubelle, un système ayant pourtant fait ses preuves en matière de non-tri des déchets, a organisé dimanche un rassemblement contre l’augmentation de la taxe déchets. Un rassemblement de plusieurs dizaines de voitures puisque le bourgmestre a interdit toute autre forme de manifestation. Le PTB réclame donc l’annulation de l’augmentation de la taxe pour tous les ménages. Est-ce vraiment juste, en effet, que certains ménages se retrouvent à payer plus pour compenser le manque, voire carrément l’absence, de tri d’autres citoyens ?

Bien sûr que non, pour Ecolo, qui demande l’application d’une taxe "la plus proportionnelle possible afin de responsabiliser au maximum la population à la diminution des déchets" ainsi que la généralisation d’actions de prévention, notamment au sein des écoles sur le tri des déchets. "Certaines écoles communales viennent seulement de passer aux poubelles sélectives ", souligne Fabian Culot, conseiller communal MR.

Et d’ajouter que la facture des citoyens pourrait diminuer si "la majorité arrêtait les effets d’annonce et prenait enfin la lutte contre ces dépôts clandestins comme un problème majeur et si elle communiquait clairement sur le tri et sur des conseils pour réduire le poids des poubelles".