À Liège comme ailleurs, la solidarité s’organise pour venir en aide à la population ukrainienne, victime de l’offensive russe.

Fruit du rassemblement de citoyens au lendemain des inondations de juillet 2021 pour venir en aide aux victimes des inondations, l’ASBL Les abeilles solidaires a depuis élargi son aide aux familles précarisées ou monoparentales. "De par notre activité, c’était impensable de ne pas agir pour les réfugiés ukrainiens", explique Aurore Domme, membre de l’ASBL. "Et ce, d’autant plus que nous avons de la famille là-bas." "Mon père (69 ans) est résident ukrainien. Il vient de réussir à passer la frontière avec sa compagne." Le fils de cette dernière n’a pas pu franchir la ligne… il doit combattre.

Concernés par ce qui se passe là-bas, avec la collaboration de Fabienne Stasse, responsable de l’association Yalla En Avant, "nous avons décidé de venir en aide aux réfugiés ukrainiens à la frontière polonaise, en stockant à la ruche, les biens de première nécessité. Ceux-ci seront redistribués à des personnes de confiance qui feront la route." Le convoi est organisé par Tatout Ania (29 ans), bénévole unijambiste active sur le terrain depuis les inondations. Il sera envoyé le 19 mars à la frontière polonaise.

Appel aux dons

"C’est le genre de cause pour laquelle l’ASBL existe", appuie Aurore. L’association est à la recherche "de vivres non périssables, de produits d’hygiène, de coussins et de couvertures, de vêtements chauds, de matériel de puériculture (langes, etc.), mais aussi de porte-bébés pour les mamans qui n’ont pas fini la route, des gants en latex, du désinfectant…" Les colis peuvent être déposés sur rendez-vous, le vendredi, samedi et dimanche, au lieu de stockage de l’ASBL (toutes les informations sur la page Facebook).

"Bien entendu, nous continuons notre aide auprès des personnes sinistrées et nous avons toujours besoin de nourriture pour les 300 familles de la région liégeoise à qui nous apportons de l’aide", conclut-elle.