Selon les chiffres communiqués par la Province de Liège, l'endométriose touche une personne menstruée sur dix entre 16 et 50 ans. Il s'agit d'une "maladie gynécologique très invalidante aux multiples symptômes : douleurs insoutenables pendant ou en dehors des règles, troubles urinaires, douleurs lors des rapports sexuels ou encore infertilité. Le diagnostic, que seul un médecin peut poser, peut dès lors être compliqué et arriver tardivement, en moyenne entre 6 et 10 ans". Cette maladie se caractérise par le développement d'une muqueuse utérine, l'endomètre, en dehors de l’utérus.

Il apparaît également qu'il est possible d'en souffrir dès l’apparition des règles... Or, parmi les jeunes, bon nombre ne connaissent pas cette maladie. Aussi, en cette semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose, la Province de Liège entend informer et encourager les jeunes femmes à se faire dépister. Car ces douleurs et troubles évoqués plus haut peuvent avoir des répercussions sur la vie sociale, professionnelle, familiale et intime des personnes qui en souffrent...

"La maladie, invisible et mal connue, isole. Pourtant, rien qu’en province de Liège, près de 25 000 personnes en sont atteintes", relève-t-on à la Province de Liège. Raison pour laquelle une campagne de sensibilisation avait été lancée il y a deux ans afin d'insister sur les différents symptômes de l'endométriose auprès des personnes menstruées, des médecins généralistes et gynécologues. L'initiative est renouvelée en s'adressant plus particulièrement aux jeunes femmes afin de les sensibiliser à l'importance de diagnostiquer la maladie le plus tôt possible...

"Le message est clair : si leurs règles sont douloureuses au point de les empêcher d’aller aux cours, de faire du sport ou de voir leurs amis, ce n’est pas normal !", insiste Katty Firquet, députée provinciale en charge de la santé.

Cette nouvelle campagne se décline notamment à travers un affichage dans les écoles secondaires et supérieures ainsi que sous la forme d'un questionnaire, disponible en ligne (www.provincedeliege.be/endometriose/campagnejeunes), afin d'aider les jeunes femmes à évaluer leurs douleurs et ainsi prendre conscience qu'elles souffrent peut-être d'endométriose. Ce questionnaire a été élaboré avec les médecins des deux centres liégeois spécialisés en endométriose, soit l'hôpital de la Citadelle et le MontLégia (CHC).

A noter qu'il est possible d'accéder directement à la page Internet dédiée à l'endométriose via le QR code présent sur les affiches.