Musique, alcool... et quelques produits dégageant une odeur particulièrement forte: tout était réuni au parc de la Boverie, à Liège, pour faire la fête ce mercredi. Depuis plusieurs jours, les jeunes se réunissent en nombre car ils sont saturés d'être privés de liberté et de ne pas pouvoir faire la fête. "Et nous continuerons tant qu'il n'y aura pas de perspectives ou de relâchement. Nous en avons marre d'être à la maison toute la journée, sans pouvoir décompresser comme nous aimons le faire", déclare Julie, une étudiante de 22 ans. 

La police était quant à elle présente en masse et demandait aux jeunes, en début d'après-midi, s'ils étaient en possession d'alcool avant de pénétrer dans le parc. Malgré toutes ces mesures de prévention, les bières coulaient tout de même sur les pelouses et dans les allées du parc. 

Aux alentours de 17h00, et après plusieurs tentatives, la police de Liège, qui a dû appeler des renforts, est parvenue à fermer le parc à hauteur Musée de la Boverie jusqu'à l'Union Nautique en alignant ses forces humaines et ses véhicules. Plus personne ne pouvait passer.