Gregory Henrard déshabille la dérisoire actualité de notre pays et d’ailleurs

LIÈGE Actuellement employé à la logistique de l’aéroport de Bierset, Gregory Henrard, diplômé en photographie de Saint-Luc, démontre par une exposition peu ordinaire, sa première, qu’il pourrait aisément passer photographe professionnel.

Sur le thème Des Images et des mots (les images des scandales médiatiques, les mots creux des people), il dévoile et met à mal leurs hypocrisies.

“J’ai reconstitué et décortiqué des moments clés de l’actualité, pour montrer à quel point, derrière la façade, se cachent d’autres intentions” , explique-t-il. C’est un peu comme un travail de cartooniste qui interprète les événements en les croquant à sa manière.

Avec l’aide d’amis et de connaissances qui ont tenu le rôle de modèles, dans des lieux réels (un hôtel à Saint-Nicolas, le studio de RTC, une piste de sport, un ring de boxe, une cabine d’avion à Charleroi), Henrard a remis en scène des faits évoqués par la presse : les frasques de Berlusconi, les pédophiles de l’Église, le théâtre de Sarkozy, les politiques sur un ring, les préparatifs du Tour de France à Liège, on en passe et des meilleures.

“L’actualité peut devenir amusante selon la manière dont on la regarde. Ainsi les mannequins qui sourient mais se tuent par la drogue, les passagers inconscients du danger des terroristes, les laboratoires médicaux qui manipulent la génétique. En retournant la situation sous une autre facette, il y a matière à réfléchir pour montrer le côté dérisoire de ce qui paraît sérieux. Comme je ne sais pas dessiner, je me suis donc servi de la photo.”

Son exposition au Hush Up Concept Store de la rue Cathédrale (jusqu’à fin avril) lui a demandé deux ans de travail. Le résultat est époustouflant : 15 grands tableaux éclatant de vie, de causticité et de clins d’œil.



© La Dernière Heure 2012