Liège

CMI a posé la première pierre de son Orangerie

SERAING Alors que le chantier a été lancé il y a quelques mois et que l’on peut juger de l’évolution des travaux depuis la rue Cockerill, le groupe CMI a procédé, ce mardi, à la pose de la 1re pierre de son Orangerie. Il s’agit, en fait, d’étendre son quartier général. L’investissement s’élève à 15.000.000 €.

L’extension prendra place aux côtés de la cité administrative de la ville de Seraing et du futur centre commercial Gastronomia, tous trois s’inscrivant dans le développement du bas de Seraing en vue d’en faire un véritable centre urbain. “Les fonds publics vont provoquer 300 millions d’euros d’investissements privés” , souligne Alain Mathot, bourgmestre de Seraing, non sans évoquer une nouvelle fois feu son père qui, il y a plus de 10 ans, avait imaginé ce que pourrait être Seraing demain s’il y avait des fermetures au niveau de la sidérurgie…

Le défi qui s’est imposé au bureau Reichen et Robert&associés, ayant été chargé de la conception de l’Orangerie, était de marier histoire et modernité. Aussi, cette Orangerie sera construite à la place d’une ancienne cour rectangulaire, ayant pris feu en 1917, et au départ d’un ancien hall industriel.

La livraison de ce nouveau bâtiment est prévue en juin 2013. En comptant les personnes installées dans le château, ce sont environ 600 personnes qui, à terme, seront occupées sur le site.

Mais pourquoi donner à cette extension le nom d’Orangerie ? “Durant la période napoléonienne, un homme veillait sur le château et ses nombreux hectares. C’était le jardinier, qui s’appelait Englebert. L’orangerie faisait la fierté des Princes-Évêques” , explique l’administrateur-délégué de CMI. “C’est en hommage à cet homme, qui a tenu le château et a évité qu’il soit pillé, que nous avons décidé de l’appeler l’Orangerie.”

Et d’assurer que des oranges pousseront à nouveau sur le sol sérésien ! D’ailleurs, la couleur de la façade rappellera quelque peu celle de l’orange…



© La Dernière Heure 2012