A l’ordre du jour du conseil de ce lundi 20 décembre, un vote a validé une nouveauté qui devrait permettre, à l’avenir, d’éviter de nombreux accidents impliquant les cyclistes à Liège.

En effet, au printemps, ce sont 28 ronds-points à Liège qui seront "marqués" par des pistes cyclables. Ces zones sont actuellement pointées du doigt comme des points noirs en matière de mobilité douce…

En effet, vu l’insécurité ressentie par les cyclistes lorsqu’ils empruntent des ronds-points, le Collège communal a proposé, "notamment sur la base d’échanges privilégiés avec le Gracq", une campagne de marquages adaptés à la problématique du franchissement des ronds-points communaux par les deux roues. "L’objectif est bien la sécurité dans ces points délicats", a commenté l’échevin des Travaux Roland Léonard, "où il y a des risques de conflits entre les différents usagers".

Ces marquages viseront à augmenter la visibilité des cyclistes en privilégiant une trajectoire claire et précise dans l’anneau des ronds-points concernés. De même, les voies d’entrée et de sortie des ronds-points seront aussi marquées pour éviter que les automobilistes n’y entrent ou n’en sortent en même temps que les cyclistes sur leur bande… "Ces marquages, constitués de logos vélos ou de chevrons, visent à une parfaite visibilité et appréhension du cycliste et, selon les endroits, seront étudiés et appliqués en fonction de la situation locale".

Et d’autres pistes

Pour les 28 ronds-points concernés, le marché représente un budget de 44 302 euros. "Il est également à noter qu’il s’assortit d’un autre volet ayant trait au remarquage des pistes cyclables et bandes cyclables suggérées et atteint ainsi un montant global de près de 80.000 euros".

Le marquage en question interviendra "à la bonne saison", a précisé l’échevin des Travaux… au printemps 2022.