Ils se nomment Yoda, Nala, Rentji et Ragnar. Ce sont les quatre nouvelles recrues qui viennent d’intégrer la zone de police de Liège. Quatre recrues à poils et qui se déplacent à quatre pattes… Vous aurez compris qu’il s’agit de quatre chiens, quatre bergers malinois âgés de 1 à 2 ans, qui sont venus il y a peu compléter la brigade canine de la police liégeoise.

Ces chiens constituent de précieuses aides dans le cadre d’opérations spécifiques ou d’actions de prévention et jouent un rôle important en matière de sécurisation des lieux publics. Des chiens pas comme les autres, déjà à la base, mais ces nouvelles recrues présentent la caractéristique de provenir de la SRPA de Liège ! Des chiens qui ont donc été sortis de leur "prison", très souvent abandonnés par des maîtres dépassés ayant vu une charge en eux, et auxquels la police de Liège a, en quelque sorte, donné une seconde chance.

Une première expérience avait déjà été menée, il y a 4 ans, lorsque le commissaire Mike Fuente, qui dirige la brigade canine de la police de Liège, a recueilli Barry, un berger malinois que la SRPA ne pouvait replacer dans une famille…

"Ce n’est pas parce qu’un chien présente des signes d’agressivité, parce qu’il n’a pas été cadré, qu’il ne peut pas convenir dans un contexte de travail", souligne Fabrice Renard, de la SRPA de Liège. "Ici, en effet, on peut leur consacrer le temps dont ils ont besoin. On a donc réalisé un essai et cela s’est avéré plus qu’agréable. Alors, on s’est dit que l’on pourrait réitérer l’expérience avec des chiens pour lesquels nous avons des difficultés à les replacer dans des familles. Nous espérons d’ailleurs que nous pourrons à nouveau le refaire car notre objectif est de sauver des animaux et donc de trouver des solutions qui leur conviennent", a-t-il ajouté.

Ces quatre bergers malinois ont été sélectionnés parmi les 27 présents à la SRPA. "Ils ont été testés durant environ un mois pour s’assurer que le profil correspondait, à savoir être vif, alerte, joueur, courageux, qui a envie de travailler. Une fois le test concluant, ils sont entrés à la brigade", explique leur formateur, Jean-François Dupont, passionné et confiant même si la formation s’annonce plus complexe qu’avec de jeunes chiens provenant d’un élevage sachant que l’on ne connaît pas le passif de ces chiens…

À terme, une fois la formation achevée d’ici quelques mois, ils seront affectés à des missions de patrouille, chacun avec son maître, dans des lieux publics.