Le mois dernier, la Province de Liège présentait son projet de ruches connectées en milieu urbain mis en oeuvre sur trois de ses sites. Cette fois, c'est la ville de Seraing qui annonce une initiative en faveur de la sauvegarde des abeilles. En effet, lundi soir, le conseil communal a approuvé une convention avec la société Made In Abeilles Bee to B en vue du placement et de l'entretien de deux ruches sur le toit de la cité administrative, place Kuborn.

La ville de Seraing poursuit ainsi ses actions en faveur de la protection des abeilles, essentielles pour les cultures grâce à la pollinisation, depuis qu'elle a adhéré en 2011 au Plan Maya, dont l'objectif premier est de contribuer à la sauvegarde des populations d'abeilles et autres insectes butineurs en Wallonie. Parmi les actions menées, on peut citer le fait d'avoir fait "planter plus de 1 000 arbres et fleurs mellifères sur son territoire".

Ces ruches seront prochainement installées sur le toit de la cité administrative, côté John Cockerill (ex-CMI). Elles comprendront plusieurs milliers d'abeilles "à caractère doux". "Une fois qu'elles seront installées, une personne ressource de Made In Abeilles Bee to B se rendra chaque semaine à Seraing, de mars à septembre, pour les entretenir. Cette personne fera de même pendant la période hivernale (d'octobre à février), à raison d'une fois par mois. Elle s'occupera également de récolter, chaque année, le miel qui sera empoté et étiqueté", précise Julie Geldof, échevine à Seraing en charge du bien-être animal.

Ce sont donc deux ruches qui y seront installées. "C'est important qu'il y en ait deux afin, en cas de problème dans l'une des ruches, que les abeilles puissent s'entraider", souligne-t-elle.

Que deviendra la production de miel? Il est prévu de remettre quelque 200 pots de 125 g à la ville de Seraing. Ceux-ci seront étiquetés à l'effigie de la Ville, qui les distribuera ensuite auprès de la population. "Ces pots seront notamment offerts aux couples qui célèbrent leurs noces d'or et porteront une étiquette avec la mention lune de miel", se réjouit Julie Geldof.