Le pompier estime qu’il faut arrêter de penser uniquement à soi…

Alors que l’on voit des personnes se réunir dans les parcs et les endroits publics malgré les mesures de confinement, des voix s’élèvent pour le dénoncer, comme celle de Mike (prénom d’emprunt) pompier et ambulancier à Liège. Le jeune homme estime que les personnes qui ne respectent pas le confinement ne respectent pas le travail des intervenants médicaux.

"Le confinement a pour but d’épargner beaucoup de souffrance et de décès", explique-t-il. "Il nécessite beaucoup de sacrifices, notamment du corps médical mais aussi de tous les commerçants, de l’Horeca, du tourisme, ainsi que les étudiants qui ne s’en rendent pas encore compte." Mike demande que les personnes pensent à ces hommes et ces femmes qui prennent des risques pour eux. "Il faut penser à tous ces gens qui se battent pour endiguer la propagation du virus et ceux qui risquent gros en cas de contamination."

Le pompier craint de voir arriver les beaux jours. "La météo ne facilite pas le confinement et la durée de celui-ci n’arrangera rien. J’ai envie de dire qu’il faut arrêter de penser à soi et uniquement à soi."

Mike estime qu’il est nécessaire d’appréhender la gravité de la situation. "Je pense que la prise de conscience doit être à la hauteur des mesures. On a la chance d’avoir pu prendre les mesures nécessaires à temps, contrairement à l’Italie. Il faut du respect et de la solidarité avec ceux qui se sacrifient tous les jours à leur échelle contre le virus et sa propagation." Certains pompiers sont malades, ce qui ne rend pas les choses faciles. Tout le matériel de protection n’est pas encore arrivé en quantité suffisante. "Les mesures du SPF, que nous respectons à la lettre, évoluent en fonction des stocks disponibles… Les masques arrivent de plus en plus, jour après jour."