Depuis de nombreuses semaines, des travaux sont en cours de réalisation du côté de Flémalle-Haute, au lieu-dit Chaffours, entre le terminus du bus et le quai du Halage et jusqu’à la jonction avec la fin de la chaussée de Chokier.

"Les riverains directs ont été prévenus par un organisme d’expertise pour prendre photos et détails divers des façades, quai du Halage, afin de pallier une éventuelle dégradation pouvant subvenir suite aux travaux concernés. Ils n’ont malheureusement pas eu la moindre information venant de la commune mais il est vrai qu’il s’agit d’une route nationale qui n’en dépend pas directement", a souligné Jean-Marie Noville, chef de groupe IC, lors de son interpellation au conseil communal de Flémalle.

Des travaux qui, a-t-il ajouté, seraient liés à l’AIDE (Association Intercommunale pour le Démergement et l’Epuration des communes de la province de Liège). Et de relayer les craintes de riverains qui ont émis l’hypothèse que ces travaux pourraient être réalisés en vue de la suppression du passage à niveau de Chokier qui a été fortement contestée dans le village…

Il lui a été répondu que la commune n’est effectivement pas concernée par ces travaux et qu’il s’agit de poser, via l’AIDE, un collecteur d’égouts destiné à réceptionner tous les rejets en Meuse existants pour envoyer les eaux vers la station d’épuration de Liège-Sclessin et non plus dans la Meuse. Ces travaux, estimés à 5,1 millions, sont prévus pour une durée de 300 jours ouvrables.

Ceux-ci doivent être effectués en plusieurs phases. "Concernant le volet qui nécessite une ouverture de voirie sur le quai du Halage, à hauteur du village de Chokier, les travaux actuellement en cours seront terminés au plus tard pour la fin de l’année, de sorte que la circulation pourra y reprendre normalement".

Une autre phase porte sur des opérations de fonçage (tunnel) afin d’éviter l’ouverture de tranchées. D’où l’emprise importante du chantier à deux endroits pour les puits de fonçage, soit aux Chaffours et au niveau de la place face au jardin de curé.

Passage à niveau

"Ces travaux de forage en sous-sol concernent le tronçon entre les Chaffours et le pont-barrage, d’une part, et le tronçon entre les deux puits d’autre part. Ils sont pour l’instant limités aux heures ouvrables légales, soit 6 h-22 h du lundi au vendredi, mais il n’est pas impossible que l’entrepreneur introduise une demande pour travailler également la nuit pour un tronçon".

Enfin, une dernière phase consistera, en 2021, dans la pose d’une conduite entre le quai et la rue Houlbouse. Cette conduite partira de la rue Houlbouse, au-delà des rails de chemin de fer, pour longer l’église, traverser la chaussée de Chokier et enfin rejoindre le quai.

Rien à voir, donc, avec le projet d’Infrabel de supprimer le passage à niveau de Chokier, jugé dangereux pour le gestionnaire des infrastructures ferroviaires, qui pourrait refaire surface après l’avis défavorable formulé par le collège communal flémallois… Celui-ci souhaitait qu’Infrabel explore d’autres pistes.