Les véhicules propres pour collecter les déchets liégeois, c’est l’ambition des sociétés John Cockerill et RENEWI. Elles viennent en tout cas de prolonger leur collaboration pour une transition écologique des véhicules qui sillonnent la Cité ardente.

Tout commence en fait durant l’été 2020. À cette époque, John Cockerill et RENEWI ont lancé une opération conjointe : tester un véhicule 100 % électrique, zéro émission, pour la collecte des déchets à Liège. Objectif : vérifier les performances de la technologie et comprendre les implications au niveau opérationnel.

Encouragés par ces essais concluants, les deux sociétés ont décidé ce mercredi de poursuivre leur collaboration pour une transition progressive de la flotte de camions Diesel de RENEWI vers des systèmes de propulsion non polluants.

John Cockerill et RENEWI prévoient ainsi de réaliser des tests sur de nouveaux types de véhicules. Lors de ceux-ci, les véhicules seront rechargés via les bornes de la station MiRIS, la plateforme de production et stockage d’énergie photovoltaïque implantée par John Cockerill, à Seraing.

MiRIS permet de stocker l’énergie solaire non consommée immédiatement pour l’utiliser par exemple pour la recharge de véhicules, leur garantissant une propulsion complètement décarbonée.

Dans une seconde phase, RENEWI envisage d’investir dans sa propre infrastructure de production d’électricité et de stockage sur ses propres sites, afin d’être complètement autonome.

“Chez John Cockerill, nous poursuivons l’ambition de décarboner les activités humaines et d’agir contre le changement climatique”, explique ainsi Dieter Hasevoets, Responsable Integrated Renewable Solutions chez John Cockerill. “Accompagner ainsi les grands opérateurs de flottes dans leur transition vers les énergies vertes est un des leviers sur lequel nous travaillons. Nous sommes très fiers de collaborer avec RENEWI sur ces premiers projets, qui nous permettent de mieux comprendre le fonctionnement des grands hubs de recharge et d’affiner nos technologies dans la perspective d’un marché belge et européen en plein développement”.

À terme, John Cockerill et RENEWI pourraient d’ailleurs étendre leur collaboration à la mobilité hydrogène, une technologie dans laquelle John Cockerill est déjà bien positionné.