C’est au Mémorial Interalliés de Cointe que seront lancées les commémorations du centenaire du début de la Première Guerre mondiale. La date retenue est celle du 4 août 2014, c’est-à-dire cent ans, jour pour jour après le début de ce conflit qui a causé la mort de millions d’hommes.

À l’occasion de cette première manifestation, on attend une cinquantaine de chefs d’État à Liège. Peut-être y dégusteront-ils les deux bières spéciales qui ont été présentées, ce début de semaine, dans un autre des lieux symboliques de cette Première Guerre mondiale, l’ancien fort d’Embourg (Chaudfontaine).

Comme d’autres - ceux de Loncin, de Tancrémont ou d’Eben-Emael, par exemple -, le lieu est chargé d’histoire. Entretenu par une association, il peut encore être visité par ceux qui s’intéressent aux conflits mondiaux qui l’ont vu combattre, le fort ayant été réarmé entre les deux guerres.

Quant aux bières spéciales Centenaire, elles ont été conçues et produites à Anthisnes et à Spa, par deux brasseries artisanales. Dans un premier temps, elles seront tirées à 10.000 exemplaires qui seront vendus dans les commerces de la région ainsi que dans le… Carré.

Ces bières ne seront cependant disponibles que dans six ou sept semaines. Elles porteront des étiquettes rappelant, pour l’une, la résistance héroïque des forts de Liège en 1914, pour l’autre, l’épopée des voitures-canon belges envoyées combattre en… Russie aux côtés de l’armée tsariste.

"Sur chaque bouteille, il y aura d’ailleurs un code Q-R permettant aux amateurs de trouver toute la documentation concernant ces différents épisodes de la Première Guerre mondiale sur internet", disent les promoteurs de ces deux cuvées spéciales.