Dans le cadre des mesures Covid-19, ils se tiendront à la salle Louis Melin.

On le sait, la pandémie de coronavirus a contraint les administrations communales à revoir leurs modes de fonctionnement. Ainsi, au-delà de la fermeture de certains services communaux accessibles habituellement à la population et du maintien d’autres uniquement sur rendez-vous, les conseils communaux de mars et avril ont été annulés. Quant à celui fixé initialement le 25 mai, il est reporté au 8 juin. Essentiellement à l’ordre du jour, tout ce qui concerne les intercommunales qui, en cette période, doivent tenir leurs assemblées générales. "Il s’agira aussi de faire valider tout ce qui a été fait par le collège sous pouvoirs spéciaux, qui a ainsi pu prendre une série de décisions qui, normalement, sont du ressort du conseil communal", précise Isabelle Simonis, bourgmestre de Flémalle.

Décisions prises par le collège qui se réunissait en vidéo-conférence. Plusieurs réunions ont également été organisées de cette manière avec les chefs de groupe de l’opposition. Ils ont ainsi pu poser des questions sur les mesures mises en place par le collège durant cette période inédite.

Les coûts du Covid-19 ?

Un deuxième conseil communal est prévu en juin, le 29. Le collège y présentera le compte 2019 et les modifications budgétaires. "On aura ainsi une vision plus précise des différentes dépenses qui ont été effectuées en lien avec le coronavirus", souligne la bourgmestre. À titre d’exemple, ce sont environ 35 000 € qui ont été investis au niveau des mesures à mettre en œuvre dans les écoles...

Le conseil communal se tiendra, jusqu’à nouvel ordre, à la salle Louis Melin, plus spacieuse pour accueillir du public. "Il y aura des masques pour les personnes qui n’en auraient pas, du gel hydro-alcoolique et les tables seront positionnées de manière à respecter la distance physique."