Se réinventer, se montrer créatif, et être solidaire : trois actions complètement nécessaires aujourd’hui si on veut transformer cette crise sanitaire en opportunité. C’est un pari parfois difficile, mais c’est celui que Kelly Paillet et son mari Grégory ont décidé de proposer aux artisans et créateurs : créer un Marché de Noël virtuel, via une plateforme en ligne.

C’est une sorte d’évidence : s’ils veulent survivre, la seule solution actuelle pour les petits commerçants et les artisans, c’est de s’approprier le numérique, la vente en ligne. Ça ne remplacera jamais le plaisir de la vente traditionnelle, mais c’est déjà ça. "Et puis", explique Kelly, "ça va remonter le moral des artisans et des créateurs. Ça permettra aussi de recréer la magie des marchés de Noël, mais autrement ".

C’est que l’annulation des marchés de Noël et en particulier celui de Liège est une catastrophe. Non seulement pour les différents artisans pour lesquels l’absence de ce marché représente un manque à gagner énorme, mais aussi pour les Liégeois qui y trouvaient le petit cadeau de Noël sympa. Bref, le moral de tous est en berne.

D’où l’idée de Kelly et de son mari : créer une plateforme par laquelle les artisans et créateurs pourront proposer leurs produits en ligne, exactement (ou presque) comme s’ils étaient dans leur chalet. Un marché de Noël virtuel certes, mais pourtant bien réel : "Presque tout est possible, exactement comme sur le Marché de Noël. On pense principalement aux artisans qui vendent leurs créations, ou aux petits commerçants indépendants qui proposent des bougies, des savons, des lampes, des bijoux, des objets décoratifs, ainsi qu’aux produits de bouche. Pourquoi ne pas proposer également des bons à valoir pour des menus dans les restaurants ? Après tout, les chefs sont aussi des artisans. Nous lançons donc un appel aux candidats intéressés. Nous aurions aimé que cela soit gratuit, mais c’est impossible, car la création de cette plateforme engendre beaucoup de frais. Nous allons donc demander 150 € à chacun. Nous estimons que c’est un petit investissement qui sera très vite rentabilisé. Nous cherchons des solutions pour diminuer le prix d’inscription via, par exemple, la participation de sponsors. Mais c’est assez compliqué en cette période."

Sur ce site, les échoppes seront présentes sous la forme d’un chalet dans lequel on pourra rentrer, et acheter : L’idée est de permettre à tous ces créateurs, à tous ces artisans et commerçants indépendants de trouver une porte de sortie pour garder la tête hors de l’eau. De recréer la magie de Noël en permettant à tous d’acheter des cadeaux de Noël tout en favorisant le commerce local. C’est absolument nécessaire."

Intéressé ? Infos à l'adresse suivante : kelly.paillet@life-trip.be