Nous l’annoncions dans nos colonnes en exclusivité début octobre. Le site de la caserne de Saive, sur la commune de Blegny, s’apprête à accueillir des sinistrés des inondations de la commune de Trooz, celle-ci ne pouvant reloger l’ensemble de ses citoyens sur son seul territoire bien endommagé.

Jeudi soir, le conseil communal de Blegny a marqué son accord sur la convention avec le CPAS de Trooz pour la mise à disposition de logements, à savoir 8 logements deux chambres de 85 m² chacun et 40 logements une chambre de 40 m² chacun, à titre gratuit dans le bloc E de ladite caserne.

L’accord prévoit une occupation jusqu’au 31 décembre 2023, prolongeable et moyennant le payement mensuel de 10 200 euros pour les charges (soit 2,50 euros/m²).

Bloc E, le chantier avance bien pour rénover et aménager l’ensemble des anciens kots militaires en appartements. "De deux kots, on crée un appartement." Les travaux ont débuté il y a quinze jours. "On essaie de faire au plus vite. À ce rythme, on pourra mettre à disposition une dizaine de logements pour la mi-décembre", explique le premier échevin, Arnaud Garsou. Car il y a urgence pour reloger un maximum de sinistrés au vu de la chute des températures.

Rappelons que le projet est financé à hauteur de 1,25 million par Blegny, 1,5 par la Région wallonne, et 500 000 par le CPAS de Trooz, pour un montant total de 3,25 millions euros. "C’est un bon exemple de solidarité entre communes, bien qu’elles ne se trouvent pas côte à côte, exprime l’échevin. D’autres sinistrés de Trooz pourront être relogés en urgence sur le site du Cref de Blegny si nécessaire.

Notons que le conseil communal a aussi marqué son accord sur la convention avec le CPAS de Trooz pour la mise à disposition d’un local de 40,5 m² à titre gratuit dans le bloc B (Business Center) de la caserne, moyennant le payement mensuel de 81 euros pour les charges (soit 2 euros/m²), "de façon à ce qu’ils puissent accueillir et répondre directement aux demandes des sinistrés occupant la zone".

Aude Quinet