C'est une conséquence de l'élection directe du bourgmestre prévue par la nouvelle loi communale.

A Donceel, lors du scrutin électoral de dimanche, le suspense ne résidait pas forcément dans le fait de savoir laquelle des deux listes en présence allait l'emporter.

En effet, opposée comme en 2012 à la liste Renouveau, la liste Intérêts communaux avait les faveurs des pronostics, ce qu'elle a d'ailleurs confirmé dans les urnes.

Orpheline de plusieurs élus sortants dont le désormais ancien bourgmestre Jean-Luc Boxus, elle était emmenée par Geneviève Bernard-Rolans devant Philippe Mordant.

Ces deux derniers se livrant un duel interne que le second cité a finalement emporté, avec 27 voix seulement d'avance sur celle qui était pourtant tête de liste.

Fort d'une majorité absolue que les Intérêts communaux ont confirmé, avec 75 % des voix et 11 sièges sur 13 au Conseil communal, il est donc le nouveau bourgmestre.

Du côté de l'opposition, Renouveau en reprend donc pour six ans avec seulement 25 % des voix et 2 sièges au Conseil communal, la tête de liste n'étant pas réélue.