Depuis plusieurs jours déjà les équipes de volontaires secouristes et de bénévoles de terrain poursuivent leurs actions de secours dans chaque province sinistrée. En Province de Liège, le centre de secours de la Croix-Rouge est situé à Barchon ou les équipes assurent la coordination des activités de secours.


"Lors de chaque catastrophe internationale nous disposons d’équipes ERU (emergency response unit) capables de réagir dans les 48h. Les équipes ERU belges sont spécialisées dans la logistique et les distributions. Cette expertise est mise à profit ici pour coordonner l’aide durant cette catastrophe nationale de la manière la plus efficace possible. Comme lors d’une catastrophe internationale de grande ampleur, il y a plusieurs phases d’intervention : l’intervention de première urgence (abris, vivres et soins), l’évaluation plus précise des besoins, ou cartographie des besoins et la reconstruction. Nous sommes seulement dans l’intensité de la première phase pour laquelle, à ce stade, nous avons déjà engagé 700.000€", explique-t-on à la Croix-Rouge.

La phase 2 constitue à cartographier les besoins, zone par zone... celle-ci ne fait que commencer et l’ampleur de la tâche reste compliquée par la difficulté d’accès à certains endroits mais d'importantes sommes ont pu être dégagées pour cette phase. Il s'agit des dons reçus qui s'élèvent aujourdh'ui à près de 4 millions d'euros. La Croix-Rouge détaille ses actions au niveau de l'aide alimentaire, des interventions de secours, de l'hébergement et partout sur le terrain :


Aide alimentaire

  • Les bénévoles de Liège participent à des maraudes alimentaires sur Angleur (les zones les plus sinistrées) avec distributions de vivres et d’eau. Ils circulent dans les rues en poussant des caddies mis à disposition par un grand magasin : « là où on va, c’est encore impossible de circuler en voiture », explique Vinciane Ersnt de la Croix-Rouge de Liège. « Le caddie qu’on pousse est le seul truc qui peut rouler ici… Dans les caddies on a de la nourriture, des produits d’hygiène et de nettoyage ».
  • 20 entités locales de la Croix-Rouge (toutes celles qui n’ont pas été sinistrées) ont intensifié et renforcé leurs distributions de colis alimentaires
  • La Croix-Rouge d’Aywaille prépare et distribue avec l’aide de bénévoles 1000 repas par jour !
  • A Trooz, nos équipes ont débuté ce mardi la distribution de 350 repas chauds le midi et 350 repas froids le soir (grande photo) aux sinistrés en faisant du porte à porte. Une vingtaine de volontaires, et parmi eux plusieurs demandeurs d’asile, conduisent ces distributions, encadrés par Caroline, à la tête de notre équipe ERU (équipe d’urgence, Emergency response unit).
  • Les Maisons Croix-Rouge de de la région de Rochefort et Houyet apportent leur aide précieuse aux communes et CPAS, en étroite collaboration avec les partenaires pour rencontrer les besoins alimentaires des personnes sinistrées.

Au total cela représente des tonnes de nourriture.

Interventions secours

  • 3 équipages de première intervention, composés de deux secouristes équipés d’un gros sac à dos contenant tout le matériel de soins, patrouillent à Esneux (2 équipes) et Tilff. Une équipe à Esneux est épaulée par un membre du psychosocial pour aider les sinistrés. Ces équipes seront renforcées dès demain et seront au minimum 5 sur le terrain.
  • Un poste de premiers soins a été installé à Chaudfontaine ce lundi. Un volontaire du psychosocial devrait également le rejoindre. Il est coordonné par des secouristes bruxellois venus en renfort.
  • 4 autres postes de soins ont été ouverts aujourd’hui à Chênée, Angleur, Kinkempois et Nessonvaux
  • Dans chacun de ces postes de soins une partie de l’équipe reste sur les lieux tandis que deux secouristes patrouillent les rues constamment.
  • Deux postes médicaux avancés ont été ouverts à Verviers et Ensival.

Toutes ces opérations mobilisent des centaines de personnes
Hébergement

  • Des secouristes liégeois organisent l’accueil des sinistrés au centre d’hébergement de Banneux (200 personnes hébergées), rue Jean-Paul II. (6 volontaires actifs 24h/24)
  • Des secouristes de Rochefort et Namur organisent le centre d’hébergement de Han sur Lesse « Les Masures » où 80 sinistrés sont relogés en bungalows (8 volontaires par jour)
  • Le centre d’accueil de demandeurs d’asile de Verviers, inoccupé, rue aux Laines, a été mis à la disposition des autorités : il propose 200 kots individuels, le département d’accueil des demandeurs d’asile y a livré hier 200 matelas
  • La Maison Croix-Rouge Condroz/Haute Meuse procède actuellement à l'achat de matériel électro ménager pour aider les sinistrés de Houyet grâce aux dons reçus sur le 2525.

Sur le terrain

  • Une cinquantaine de secouristes bruxellois renforcent nos équipes wallonnes depuis samedi : soins mais aussi aide au nettoyage dans les communes les plus sinistrées. Des écoles communales sont notamment concernées, à Vaux et Trooz.
  • 30 volontaires du SISU (service d’intervention psychosociale urgente) sont à pied d’œuvre depuis vendredi. Ils se relaient au 1771 (4 volontaires en permanence) pour les personnes qui sont sans nouvelles de leurs proches : une centaine d’appels par jour. 4 membres du Sisu accompagnent les familles des victimes pour la pénible épreuve d’identification, au centre de crise de Crisnée. Le Sisu répond aussi aux demandes ponctuelles des centres d’accueil.
  • Des bénévoles de Liège restent présents au centre de dons provincial Country Hall installé au Sart Tilman.



Pour soutenir les opérations de terrain, les dons sont possibles sur le numéro de compte BE70-00000000-2525
Tous les opérateurs téléphoniques réunis, pour la première fois, s’associent à la Croix-Rouge de Belgique : en envoyant Solidarity par SMS au 4330 le public a la possibilité de faire un don unique de 1€. Tous ces dons nous seront entièrement reversés pour aider les sinistrés.
"L’ampleur de cette catastrophe en Belgique est exceptionnelle. La solidarité et la générosité de la population en va de même. Nous sommes impressionnés par le formidable élan de solidarité partout en Belgique, sous forme de dons matériels, vestimentaires, alimentaires, financiers et d’aide directe dans les communes touchées par les inondations.
Nous remercions toutes les personnes qui nous soutiennent et nous font confiance pour aider au mieux les personnes sinistrées. Nous remercions également les entreprises privées, les opérateurs téléphoniques qui se mobilisent à nos côtés et relayent nos messages, ainsi que les médias belges"
.