La foule était bien présente dimanche après-midi pour l’arrivée de la Doyenne.

Ce dimanche vers 15 h 30, ils étaient déjà nombreux, malgré une météo assez maussade, à s’être regroupés aux alentours de la statue de Charlemagne, sur le boulevard d’Avroy. Après 28 années à Ans, Liège-Bastogne-Liège reprenait ses quartiers dans le centre de la Cité ardente.

La pluie venait alors de s’arrêter, et laissait place à un temps nuageux et assez froid, le thermomètre affichant 11 degrés. Il n’empêche, la bonne humeur était de mise sur le village installé tout autour de l’arrivée. Des stands colorés de toutes sortes proposaient du matériel pour les amateurs de cyclisme ou diverses activités.

Parmi les chapiteaux installés, l’un était occupé par l’office du tourisme de l’Auvergne, qui donnait l’occasion aux passants de goûter des produits locaux. "Romain Bardet et Julian Alaphilippe sont originaires de notre région, on a profité de cette occasion pour faire découvrir notre terroir au public belge", sourit Bruno Avignon directeur général de l’office du tourisme.

Les Belges et les Liégeois étaient d’ailleurs nombreux, mais ils n’étaient pas les seuls. On entendait parler néerlandais, allemend, polonais, anglais, danois, espagnol, italien… La plupart des personnes présentes étant rivées sur l’un des deux écrans géants, l’un installé à côté de la statue de Charlemagne, l’autre à 200 mètres de l’arrivée tracée à l’angle du boulevard d’Avroy et de la rue du Jardin Botanique.

Lors de l’arrivée du vainqueur du jour, Jakob Fuglsang, le soleil est tout à coup revenu, et une clameur folle a résonné sur tout le boulevard. Certains spectateurs, originaires du Danemark, affichaient un sourire radieux : ils n’en croyaient pas leurs yeux de voir l’un de leurs compatriotes lever les bras. Ils se sont ensuite précipités pour acclamer leur champion sur le podium.

La foule s’est alors petit à petit dispersée, toujours dans la bonne humeur, et certains fans ont profité de l’occasion pour pouvoir approcher les coureurs qui rejoignaient leurs cars respectifs. Le retour à Liège de la Doyenne des classiques cyclistes sonne en tout cas comme un beau succès populaire.