L’entreprise augmente de 40 % sa surface de stockage après 4 ans d’existence.

Le dépôt de DPD Flémalle est devenu, après quatre ans, une véritable plaque tournante pour l’entreprise spécialisée dans la livraison de colis. Sa localisation, près de l’autoroute de Wallonie et à une encablure du nœud autoroutier vers Bruxelles, les Pays-Bas, l’Allemagne, offre des atouts non négligeables. "Le dépôt DPD de Flémalle a traité 1,5 million d’expéditions nationales et internationales l’année dernière, soit 15 % de plus qu’en 2013, année qui était déjà en progression de 10 % par rapport à 2012. Ayant atteint au printemps 2014 sa capacité maximale, soit 10.000 colis livrés par jour, l’installation a fait l’objet d’un ambitieux plan d’agrandissement", explique-t-on chez DPD.

Ce plan passait par une extension des installations portées de 5.000 m2 à un total de 7.000 m2 soit un total de 40 % de surface d’exploitation supplémentaire.

La chaîne a également été totalement automatisée. "C’est le premier des cinq sites BeLux de l’entreprise à disposer d’un outil aussi performant", avait d’ailleurs insisté Marc Morioux, Managing Director DPD BELUX, en avril 2014, au moment de présenter cet investissement de 2 millions d’euros. "À l’image de DPD dans son ensemble, le dépôt de Flémalle a enregistré une croissance régulière, notamment grâce à la popularité toujours plus grande de l’e-commerce… Grâce aux nouvelles installations, nous allons pouvoir étendre la couverture géographique jusqu’au Limbourg néerlandais : le centre de tri de Flémalle a désormais une capacité d’accueil pour 120 chauffeurs indépendants et peut traiter 4.500 paquets par heure", insiste M. Morioux.

Selon les prévisions, les effectifs devraient d’ailleurs passer, grâce à ce nouvel investissement, à une quarantaine de collaborateurs d’ici un an. À terme, le site de Flémalle sera capable de stocker jusqu’à 18.000 colis.