La chambre du conseil de Liège a ordonné le renvoi devant la chambre des mises en accusation en vue d’une prise de corps et d’un passage devant les assises de Mohammed Dahmane, dit Mohammed le balafré, qui doit répondre d’avoir mortellement poignardé Mégane, 22 ans, le 9 mars 2020 à Droixhe. L’homme est connu sous divers alias, notamment Youcef Bendhad. Le jour des faits, Mégane, 22 ans, se trouvait dans un squat situé à Droixhe avec trois hommes dont son compagnon. Tant son compagnon que Mohammed Dahmane sont en séjour illégal sur le territoire. Selon les protagonistes, une dispute a éclaté entre Mohammed Dahmane et le compagnon de Ménage. Selon le compagnon, il s’agirait d’une dispute causée parce que la jeune fille aurait refusé les avances de Dahmane, mais selon ce dernier, le couple aurait consommé toute sa drogue, ce qui aurait provoqué son énervement. 

Selon Mohammed Dahmane, l’autre protagoniste aurait été porteur d’un couteau. Ce serait lors de la bagarre que la jeune femme a été “involontairement” touchée alors qu’elle tentait de séparer les deux hommes. La jeune femme a reçu un coup de couteau en pleine gorge. Elle s’est écroulée peu après sur le trottoir de la rue Raymond Geenen, face au nº 112, à Droixhe. Elle n'a pas survécu. 

Après ces faits, Mohammed Dahmane s’est rendu dans un autre squat où il a également agressé un homme en lui portant un coup de couteau au cou. Ce dernier a eu plus de chance que Mégane et a réussi à survivre à cette agression. Le suspect a ensuite pris la fuite dans plusieurs pays d’Europe avant d’être arrêté en juillet 2020 à Barcelone en Espagne. Il y a peu, la chambre du conseil a confirmé le mandat d’arrêt de l’intéressé. Cette fois, elle a ordonné son renvoi devant la chambre des mises en accusation. “Ce dossier est en passe d’être clôturé, nous ne nous sommes pas opposé à cet acte de la procédure”, a indiqué Me Nathan Mallants qui assure la défense du suspect aux côtés de Me Adrien Croisier.