Liège L’enquête relative aux abords a débuté ce lundi. Les changements sont conséquents.

Ce lundi 28 juillet, une enquête publique importante a débuté pour le quartier du Val Benoît. Celle-ci concerne un permis d’urbanisme introduit pour la rue Ernest Solvay, dans sa partie coincée entre le Val Benoît et le chemin de fer… des modifications importantes sont en effet annoncées.

Déjà, une partie de la rue Ernest Solvay est placée en sens unique, dans le sens Sclessin-Liège. "C’est d’ailleurs le sens que cet axe prendra définitivement", confirme-t-on à la Spi.

Mais l’enquête qui a débuté ce lundi concerne le tronçon compris entre le rond-point Stevart (du Val Benoît) et la place Général Leman. La cité des Métiers et le tram vont modifier ce tronçon de manière conséquente.

"Pour ce qui est du site du Val Benoît, deux entrées sont prévues, une au sud, du côté du rond-point, et une au niveau de la rue Ernest Solvay, la principale", explique Fabienne Hennequin, chef de projet Val Benoît pour la Spi. "Le rond-point sera élargi avec une nouvelle entrée vers le site. Quant à l’entrée principale, elle prendra la forme d’un carrefour paysager."

Concrètement, la voirie sera ici élargie puisque le tram doit aussi s’insérer dans l’espace, à côté du rail. Depuis cette nouvelle entrée, une autre voirie traversera le Val Benoît jusqu’au quai Banning.

Sur ces 500 mètres, la rue Ernest Solvay sera donc élargie pour le tram mais également pour… les vélos. Le permis soumis à enquête publique (jusqu’au 30 août) intègre en effet les conditions de la Ville de Liège, soit la création, de chaque côté de la route, d’une piste cyclable. Ces pistes seront en site propre et permettront aux cyclistes de rejoindre le Ravel de l’Ourthe, via la piste qui longe le pont de chemin de fer enjambant la Meuse.

Précisons enfin que sur cette portion de la rue Ernest Solvay, la circulation sera maintenue dans les deux sens, avec le tram et les pistes cyclables et que l’entrée de l’autoroute E 25 prendra la forme d’un carrefour à feux.