La direction d’EDF Luminus a décidé la mise sous cocon de la centrale TGV

SERAING Jeudi matin, lors d’un conseil d’entreprise qui s’est tenu à Bruxelles, la direction d’EDF Luminus a malheureusement confirmé les craintes syndicales concernant la centrale TGV de Seraing. En effet, la direction a confirmé vouloir mettre en place un plan d’économies ayant pour but de réduire ses coûts opérationnels d’environ 20 % d’ici 2015.

Conséquences : elle va mettre sous cocon la centrale de Seraing à partir de juillet 2014. Il faut dire que vu le coût de production, la dite centrale a fonctionné moins de 1.000 heures en 2012. Ceci dit, le plan d’économie concernera tous les métiers et départements de l’entreprise. Dans cette optique, la direction a annoncé sa volonté de faire fonctionner la centrale d’Angleur en cycle ouvert uniquement, c’est-à-dire lors de pics de consommation qui nécessiteraient une production électrique d’appoint.

“Ce qui a été annoncé est bien plus important que ce que nous craignions” , a indiqué Didier Nicaise, secrétaire fédéral CGSP Gazelco. “L’avenir des unités d’Angleur et de Seraing est conditionné par la mise en place d’un mécanisme de soutien du Gouvernement. S’il ne se positionne pas, nous allons vers une fermeture pure et simple.”

Selon le syndicaliste, EDF-Luminus envisagerait également ne pas renouveler les CDD, ni de remplacer les départs naturels. Des départs anticipés pourraient être proposés aux plus de 55 ans. Les services administratifs, situés Îlot Saint-Michel à Liège, pourraient être ramenés à Bruxelles. L’entreprise pourrait aussi centraliser tous les postes de commandes wallons en un seul lieu, qui reste à déterminer.

“La direction a refusé de nous communiquer des chiffres au niveau humain, mais une centaine d’emplois pourraient être touchés” , continue Didier Nicaise. “Actuellement, 250 personnes travaillent pour EDF Luminus dans la région liégeoise. Il semble que le but non avoué de la direction soit de limiter ce nombre à 108.”

Le syndicaliste insiste sur le fait que la centrale TGV de Seraing doit être préservée : “une ligne de 200.000 volts relie Seraing à Tihange, de manière à permettre à la centrale nucléaire d’être relancée. O n parle donc de sécurité nucléaire, de sécurité de la population. Prendre la décision de fermer Seraing, c’est du terrorisme !”



© La Dernière Heure 2013