Le parquet a requis un internement et une peine de 2 ans de prison à l’encontre de deux hommes âgés de 40 et de 58 ans, qui doivent répondre d’avoir fourni de l’héroïne et de la méthadone qui ont provoqué la mort d’une mère de famille (la compagne du quinquagénaire) mais aussi pour non-assistance à personne en danger.

Une mort tragique qui est intervenue alors que le petit garçon de la dame, un bébé d’un an, se trouvait sur place lors du drame. Le 11 juin 2016, la police a été requise à se rendre au domicile du quinquagénaire à Alleur à la suite d’un décès suspect.

La dame qui habitait là avec son compagnon et leur enfant venait de perdre la vie. Cette dernière avait dans le corps de la méthadone, de la morphine, de la codéine et encore 5 autres substances.

Entendu à plusieurs reprises, le compagnon de la défunte a donné plusieurs versions. Il a expliqué qu’il avait conduit la dame dans un café de Liège et qu’elle y avait rencontré une personne. Elle aurait alors pu ingérer les substances que l’on a retrouvées dans son sang. Le compagnon a déclaré avoir donné des médicaments à sa compagne car cette dernière se sentait mal. Il a expliqué avoir acheté de l’héroïne qu’ils ont fumé tous les trois, mais que c’est le quadragénaire qui avait fourni de la méthadone à la dame, ce que ce dernier, actuellement interné car il est psychotique et que son état le nécessite, a formellement nié. Selon son compagnon, la dame lui aurait dit qu’elle "se sentait mal et tremblait à l’intérieur de son corps".

Malgré ces éléments, l’homme est allé préparer une sauce et a laissé sa compagne. Cette dernière aurait convulsé, ce qui n’a pas donné lieu à plus de réaction de la part des deux hommes présents. Décision en février.