Lorsque tous les feux sont au vert, la mobilité dans le quartier Sainte-Walburge et plus précisément, entre celui-ci et le centre est… déjà problématique. Mais que dire lorsque les axes principaux sont eux aussi engorgés ? C’est le cas actuellement avec ces travaux réalisés depuis plusieurs mois dans la rue Montagne Sainte-Walburge qui mène à la Citadelle. Et comme on s’y attendait, c’est tout un quartier qui vit un enfer. Au début du printemps, les riverains de la rue de Campine (1 600 Liégeois y résident) dénonçaient en effet une situation asphyxiante et dénombraient quelque… 15 000 véhicules passant ici chaque jour.

Bonne nouvelle dès lors, ce lundi soir, le bourgmestre de Liège a confirmé la fin d’une phase du chantier situé rue Montagne Sainte-Walburge. "À la mi-juin, la circulation sera bien rétablie sur cet axe", a-t-il indiqué… précisons dans un sens seulement. Fin des problèmes ? Assurément pas. Début d’année, les riverains réclamaient aussi une évaluation des nouvelles mesures jugées problématiques, dont le changement de sens intervenu au niveau de la rue Xhovémont ; cette évaluation devrait intervenir selon un calendrier également dévoilé ce lundi soir en séance publique.

Ainsi, après la réouverture de la rue Montagne Sainte-Walburge, une analyse des comptages réalisés le 19 mai sera réalisée, suivie d’une campagne de prévention et de répression. Par ailleurs, dès la fin du mois d’août, les autorités pourront analyser les résultats de cette étude sur les flux de circulation dans le quartier, avant une autre campagne de comptage, à la rentrée scolaire, en situation "normale".

L’ensemble de ces constatations devraient, in fine aboutir à une nouvelle réunion avec les riverains mais aussi et surtout à l’identification des mesures à prendre avec l’élaboration d’un cahier des charges pour mettre en place un vrai plan de mobilité pour le quartier… enfin le bout du tunnel ?