Il y a un peu plus de deux mois débutait l’évacuation des quelque 36 000 tonnes de déchets en provenance des inondations de mi-juillet, stockées sur un terrain privé à Hermalle-sous-Huy à Engis. Aujourd’hui, la Spaque, opérateur public spécialisé dans l’assainissement des sols pollués, annonce la fin des évacuations, dans les délais prévus.

Au total, un peu plus de 36 000 tonnes de déchets ont donc été évacuées par la Spaque vers les centres de traitement et de valorisation. Suite aux inondations de juillet 2021, ce site avait été réquisitionné pour recevoir temporairement une partie des déchets issus de la catastrophe, le site déjà réquisitionné de l’A 601 ayant été rapidement saturé.

Valorisation

"La localisation du site a permis le transport de la quasi-totalité des déchets par voie fluviale (via péniches) vers les centres de traitement et de valorisation. Cette valorisation est toujours en cours aujourd’hui. On estime qu’au moins 26 000 tonnes de déchets feront l’objet d’une valorisation de type "matière" (le reste de type "énergétique")", précise-t-on encore au sein de l’opérateur public qui procède dès aujourd’hui à la remise en état du site.

Pour rappel, cette opération a été confiée par la Spaque à la société momentanée Aertssen-Bruco-Maes, pour un montant de 6,45 millions d’euros TVAC, à la suite d’un marché public.

Durant toute la durée de ce chantier, des moyens ont été pris afin de limiter l’impact de celui-ci sur le voisinage du site accueillant les déchets, insiste-t-on à la Spaque qui évoque des mesures permettant d’éviter la propagation de poussières, de volatils et d’odeurs ainsi que des mesures contre la prolifération de rongeurs.

Des analyses de la qualité de l’air ambiant et des poussières ont également été réalisées régulièrement. Un plan d’intervention avait enfin été élaboré avec le service régional d’incendie et des moyens de lutte contre les risques de départ d’incendie avaient été prévus sur le site.

Le bout du tunnel sur l’A 601

Peu de temps avant l’évacuation des déchets à Engis, celle des déchets stockés sur le site de l’autoroute abandonnée de l’A 601 (Herstal) avait aussi débuté, le 14 octobre. C’est ici, sur plus de 5 kilomètres, qu’une majorité des déchets des inondations avaient été stockés (certains déchets en provenance des communes y sont toujours acheminés aujourd’hui). Selon les prévisions, cette opération devrait se terminer à la fin de cet hiver.