Tribunal Il se faisait passer pour un adolescent auprès des jeunes joueuses.

Éric, 60 ans, l’entraîneur d’une équipe de rugby de jeunes filles, a écopé de deux ans de prison avec sursis probatoire pour avoir attenté aux mœurs de mineures d’âge et avoir possédé du matériel pédopornographique.

Le 12 décembre 2013, la police de la zone de la Basse-Meuse a reçu un appel du gestionnaire d’un site internet réservé aux adolescents et intitulé "nodaron.com". L’homme a expliqué que son attention avait été attirée par la présence de messages sexuels très crus proférés par Éric, qui prétendait être âgé de 17 ans. Le suspect a été identifié grâce au numéro de GSM utilisé sur le site. Il est également apparu qu’il se faisait appeler "Darkman".

Le 17 février 2015, une visite domiciliaire consentie a été réalisée au domicile du suspect. L’ordinateur portable de ce dernier a été saisi. Il est apparu que sur ce site réservé aux adolescents Éric se livrait à des communications de type Skype avec vingt-cinq utilisatrices.

Il les charmait, discutait de sexe avec elles, réalisait des vidéos où il se montrait nu, se masturbait et parvenait même à amener certaines jeunes filles à se dévoiler nues ou en sous-vêtements devant la webcam. En outre, il leur proposait de les dépuceler.

Éric faisait des recherches ciblées sur les jeunes filles, des vidéos zoophiles ou encore l’inceste. Il a avoué les faits et expliqué qu’il n’aurait jamais donné suite aux rendez-vous. Il a indiqué que, lors des entraînements de rugby, il a posé ses mains sur les fesses et les jambes des jeunes filles qu’il entraîne, mais que cela faisait partie des gestes techniques. Qu’il n’y avait pas de mauvaise intention de sa part.