Depuis le début de cette législature, l'échevin Maurice Baldewyns, en charge du bien-être animal à Awans, initie chaque année une campagne gratuite de stérilisation des chats errants. Un budget de 2 000 € est prévu à cet effet. "Nous sommes une des rares communes à financer la stérilisation de chats errants sur fonds propres. Sur les deux campagnes précédentes, pas moins de 70 chats ont été stérilisés", souligne-t-il.

Cette campagne débutera le 1er septembre pour se prolonger jusqu'au 31 décembre (ou jusqu'à épuisement de l'enveloppe budgétaire). Les citoyens d'Awans ayant constaté la présence de chats errants près de chez eux sont ainsi invités à les capturer afin de les emmener chez le vétérinaire ayant été désigné par la commune dans le cadre d'un marché public. Une fois l'animal stérilisé, il est relâché dans le quartier d'où il provient. Il est possible de se procurer une cage-trappe à la commune, au service de l'environnement.

"Il s'agit bien sûr de limiter le nombre de chats abandonnés car il n'est pas rare qu'ils soient malades ou dans un triste état. Cela se remarque particulièrement dans certains quartiers où les gens viennent et repartent en laissant sur place leur animal. Et le problème, c'est que les chats se reproduisent à une vitesse exponentielle", poursuit Maurice Baldewyns. "On peut estimer le nombre de chats errants sur la commune entre 250 et 500. L'objectif, durant cette législature, est de stériliser aux alentours de 300 chats".

Si vous souhaitez faire stériliser un ou plusieurs chat(s) errant(s), veuillez prendre contact avec le service du bien-être animal au 04/364 06 33-52 ou 0496/50 03 98 (Maurice Baldewyns) ou via env@awans.be.

Par ailleurs, deux journées seront consacrées au bien-être animal, les 26 et 27 septembre prochains, au Foyer culturel d'Awans. La présence de la Catmobile de Gaia sera l'occasion d'insister à nouveau sur l'importance de la stérilisation des chats. Pour rappel, tout propriétaire d'un ou plusieurs chat(s) est dans l'obligation de le/les faire stériliser.

Durant ces deux journées, il sera possible d'admirer une exposition de photos sur les animaux sauvages de nos régions. Une collecte de nourriture, au profit d'un refuge pour animaux, y sera également organisée. "L'an dernier, 600 kilos de nourriture avaient été récoltés et offerts à l'ASBL Animal sans Toi...t", relève l'échevin.