Ce dimanche, la bourgmestre d'Esneux, Laura Iker, a décidé de prendre un arrêté de police dès demain matin afin de limiter le nombre de personnes présentes simultanément, tant sur la place de Tilff que sur le quai de l'Ourthe et dans le centre d'Esneux. Le port du masque sera à nouveau obligatoire à ces différents endroits de la commune.

"Les rassemblements qui ont eu lieu hier sur la commune sont tout à fait inadmissibles au vu des règles sanitaires actuellement en vigueur. Certes l’Horeca est exsangue, la population est désabusée mais la maladie est toujours là et le monde médical, dans son ensemble, est épuisé. Afin d’éviter que de tels débordements se reproduisent, j’ai personnellement eu des contacts avec certains gérants d’établissements Horeca. Conscients de la problématique engendrée et du fait qu’ils ont été dépassés par la tournure des événements, certains ont décidé de ne plus participer à ce mouvement Taste of Liberty et donc de ne plus ouvrir avant la date d’ouverture qui sera officiellement fixée par les autorités supérieures. Lors d’une de nos dernières réunions, les 24 Bourgmestres de l’Arrondissement de Liège, qui veillent à agir de façon concertée à l’échelle du bassin de vie des Liégeoises et des Liégeois, ont à nouveau marqué leur soutien au secteur HORECA et encouragé le recours au take-away mais dans le respect des règles en vigueur et en demandant aux forces de l’ordre de veiller au respect des mesures en agissant avec discernement. Ici, ces règles ont été bafouées et il est nécessaire pour moi de prendre des mesures", a détaillé la bourgmestre d'Esneux.

Afin de permettre de trouver un point d’équilibre, Laura Iker va en outre solliciter le gouvernement fédéral afin d’envisager la possibilité pour le secteur Horeca d’ouvrir leur terrasse. "Cela permettrait une bouffée d’oxygène, tant pour le secteur que pour les particuliers, tout en permettant à la police d’assurer un contrôle efficace", conclut-elle.