L'explosion d'une bonbonne de gaz a entièrement soufflé une maison de la rue de Robermont à Liège et entraîné la fermeture de cette importante artère à la circulation. 

Après une nuit mouvementée pour dégager les débris tombés sur la voie, Marc Minet, le chef de cabinet du bourgmestre, a discuté avec les experts pour organiser la suite des travaux. A priori, la route devrait rester bloquée au moins durant toute la journée de vendredi. Dès 08h30 vendredi matin, un ouvrier a pris en charge la mise en place des étançons nécessaires à la stabilisation des bâtiments qui ont été touchés par l'explosion. Avant de pouvoir lancer la démolition complète de la maison sinistrée (numéro 133), il faudra en effet stabiliser les maisons mitoyennes. Le numéro 135 de la rue de Robermont a été particulièrement touché par l'explosion puisque le mur commun aux deux maisons a bougé et est actuellement fissuré.

"Nous ne commencerons les travaux de démolition que lorsque il n'y aura plus aucun risque pour le numéro 135. Nous voulons imiter les dégâts au maximum", explique Marc Minet.

Dès que les maisons voisines seront sécurisées, les ruines de la maison sinistrée seront sciées sur les côtés. Ensuite, le toit, les planchers et plus petites structures seront démontés. Des vents violents ont été annoncés pour lundi, il est donc urgent d'éliminer les risques.

"Le plus important maintenant, c'est qu'aucun intervenant ne soit blessé. Nous avons eu la chance que l'explosion ne fasse pas de victime, il faut tout faire pour que ça reste ainsi ! ", a insisté Marc Minet.

A l'arrière du bâtiment, le périmètre a été élargi en cas d'effondrement de façade. Il reste en effet tout un pendant de mur qui menace de tomber sur les maisons de la rue en contre-bas.


La N3 sera fermée toute la journée de vendredi

La rue de Robermont (N3) sera fermée vendredi, a annoncé la police de Liège dans la nuit de jeudi à vendredi à la suite de l' explosion survenue au numéro 133. D'importants problèmes de mobilité sont à prévoir tout au long de la journée dans la Cité ardente.

La déflagration a soufflé l'entièreté de l'habitation, mais aucune victime n'est à déplorer. Le propriétaire du bâtiment sinistré a en effet pris la fuite peu de temps avant l'explosion. Il a été légèrement blessé et transporté à l'hôpital, mais ses jours ne sont pas en danger.

Les maisons voisines et quelques voitures stationnées dans les alentours ont été violemment touchées. Selon une source policière, les habitants d'une dizaine de foyers ont été évacués par mesure de sécurité.

Trois des habitations concernées sont voisines. Six autres, situées en contre-bas, ont été touchées par des débris de la façade arrière du bâtiment accidenté. Les personnes qui y vivaient ont été relogées par des proches, après avoir été prises en charge par les forces de l'ordre. Une aide psycho-sociale leur a été proposée. Elles devraient pouvoir regagner leur domicile dans les jours qui viennent, en fonction des dégâts et des dangers associés à chaque bâtisse.

Une entreprise anversoise a été chargée de l'étançonnement qui permettra de stabiliser le bâtiment endommagé et ainsi sécuriser les maisons avoisinantes. Selon l'analyse des ingénieurs présents sur place aux côtés des forces de police, les murs communicants avec les deux maisons mitoyennes ont été violemment secoués. Des fissures importantes ont été constatées.

Les travaux à réaliser au plus vite doivent permettre de sécuriser ce qu'il reste de la maison qui a explosé. A l'heure actuelle, les lieux sont encore considérés comme instables. Des chutes de débris importantes restent en effet probables.

Les travaux urgents débuteront vendredi tôt dans la matinée. L'objectif étant de rouvrir, dans les plus brefs délais, l'accès routier très fréquenté à Liège, tout en assurant la sécurité de chacun.


Les lignes 10 et 138 du TEC Liège-Verviers déviées

Les lignes 10 et 138 du TEC Liège-Verviers sont déviées vendredi matin à la suite de l'explosion survenue jeudi soir dans une habitation de la rue de Robermont à Bressoux (Liège), a fait savoir la société de transport en commun. "Les arrêts 'Rue Lamarche' et 'Cornillon' ne sont pas assurés dans les deux sens", a indiqué la porte-parole du TEC Liège-Verviers.

La déflagration a soufflé l'entièreté de l'habitation située au numéro 133 de la rue de Robermont, mais aucune victime n'est à déplorer. Le propriétaire du bâtiment sinistré a en effet pris la fuite peu de temps avant l'explosion. Il a été légèrement blessé et transporté à l'hôpital, mais ses jours ne sont pas en danger.

Les maisons voisines et quelques voitures stationnées dans les alentours ont été violemment touchées. Selon une source policière, les habitants d'une dizaine de foyers ont été évacués par mesure de sécurité.

Trois des habitations concernées sont voisines. Six autres, situées en contre-bas, ont été touchées par des débris de la façade arrière du bâtiment accidenté. Les personnes qui y vivaient ont été relogées par des proches.

D'importants problèmes de mobilité sont à prévoir tout au long de la journée dans la Cité ardente.