Un homme qui émarge au CPAS et qui prétendait consommer 3 grammes d'héroïne par jour pour justifier la possession d'une importante quantité de drogue a été condamné lundi à une peine de 18 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Liège. 

L'homme niait être dealer mais ses arguments étaient peu crédibles aux yeux du tribunal. Ce Liégeois de 46 ans avait été intercepté comme passager d'une voiture qui revenait des Pays-Bas. Cet homme plusieurs fois condamné pour des faits de stupéfiants portait sur lui 20 grammes d'héroïne ainsi qu'une somme d'argent conséquente. Ces éléments faisaient peser sur lui d'importants soupçons selon lesquels il était dealer de drogue.

Le prévenu niait les faits et prétendait avoir acheté cette drogue pour une consommation personnelle qu'il évaluait à 3 grammes par jour. Il émargeait au CPAS avec des revenus faibles et se trouvait dans l'incapacité d'expliquer, autrement que par le gain à un jeu, comment il aurait pu financer une telle consommation de drogue. Il était également cuisinier de formation et présentait un profil physique imposant, incompatible avec celui d'un héroïnomane profond.

Plusieurs de ses clients l'avaient enfin identifié comme leur dealer de drogue. Le tribunal a estimé ses explications peu plausibles et l'a condamné pour vente de stupéfiants, en état de récidive légale et spéciale, à une peine de 18 mois de prison et à une amende de 6.000 euros.