L’enquête publique s’achève le 19 février prochain, relativement au projet de réhabilitation de la ferme Sainte-Anne, à Beyne-Heusay mais, déjà, de nombreuses communes ont fait connaître leur désaccord… Après Liège en effet, c’est désormais Fléron qui vient de remettre un avis négatif dans ce dossier. Pour rappel, si les communes limitrophes sont consultées, c’est en raison de l’enjeu métropolitain que représente le parc du Ry-Ponet, à cheval sur Liège, Beyne-Heusay, Fléron et Chaudfontaine… et au milieu duquel se trouve ladite ferme. Pour Fléron comme pour Liège, ce projet de réhabilitation de la ferme visant à y aménager 2 salles et 17 chambres, une microbrasserie, ainsi qu’une une zone de culture maraîchère, est prématuré, au regard du dossier du Ry-Ponet.

"La Commune de Fléron justifie sa décision par le fait que les communes de Beyne-Heusay, Liège, Chaudfontaine et Fléron ont mandaté Liège Métropole pour lancer un marché public de services en vue d’établir un plan d’aménagement de cette zone dont l’enjeu principal pour le site du Ry-Ponet est de préserver mais également de valoriser l’ensemble naturel du site, tout en définissant son rôle spécifique à l’échelle de l’agglomération liégeoise", rappellent les autorités de Fléron. "Or ce marché public de services vient d’être lancé ; les candidatures doivent être rentrées pour ce… 12 février ! Le Collège considère donc qu’il inopportun de remettre un avis sur ce dossier alors que l’étude globale n’a pas encore été réalisée".