Photojournaliste, "c’est en faisant le portrait pour un journal d’Hervé Bogaert, restaurateur à Pepinster lors des inondations de l’été 2021, que je me suis demandé ce que je pouvais faire pour ces personnes qui avaient tout perdu, en dehors de mon devoir d’informer", explique Michel Tonneau. "J’ai senti comme une urgence de récolter les traces de ce qu’il se passait." Non pas la catastrophe en elle-même "car les journaux et TVs le faisaient déjà, mais l’humain".

Il entreprend alors un important travail photographique : faire le portrait de personnes sinistrées, "dans un temps rapproché des événements", dans les vallées de la Vesdre, l’Amblève et de l’Ourthe. Un travail plus personnel qu’il ne le fait pour les journaux auxquels il collabore quotidiennement.

Des portraits

"J’ai pris le temps de retourner sur les lieux d’inondations pour retrouver les personnes que j’avais déjà rencontrées lors de reportages. Je leur ai parlé du projet", et contre toute attente, "elles ont accepté". Il discute avec celles-ci autour d’un café, noue des liens... "J’ai pris ce que j’avais dans ma camionnette, une perche, un siège de camping, j’ai installé la personne dans sa pièce de vie, fait son portrait, et le résultat était là". Il fige alors "leur état d’âme, à ce moment-là, celui d’une grande désolation et d’une grande dignité à la fois". "Les inondations n’ont pas seulement changé leur intérieur, mais les gens eux-mêmes." Il fera en tout le portrait d’une trentaine de sinistrés à Ensival, Pepinster, Trooz, Vaux-sous-Chèvremont et Angleur.

"Avec les inondations, ce ne sont pas que des vies perdues, c’est la vie perdue, et ça va durer longtemps." Pour aider les sinistrés, l’exposition intitulée "Et maintenant ?" regroupant une vingtaine de portraits de ce travail est organisée dès ce 20 avril 18 h jusqu’au 26 juin à la galerie Satellite du cinéma Le Churchill à Liège (entrée gratuite). "Lors de cette expo, un dispositif est mis en place pour permettre aux visiteurs de faire un don pécuniaire à l’ASBL Ensemble Tatou", qui vient en aide aux personnes sinistrées.

Cette exposition sera aussi mise à l’honneur à La Galerie du livre et de l’étrange théâtre du 14 mai au 12 juin à Vaux-sous-Chèvremont, à l’occasion d’une manifestation en faveur des sinistrés.

Aude Quinet