Les travailleurs des magasins Delhaize et la direction ont trouvé un accord samedi en fin de matinée, a indiqué Stéphane Breugelmans, délégué CNE, confirmant une information de la RTBF.

Après des arrêts de travail ces derniers jours dans des magasins, notamment en région liégeoise, une négociation a été organisée samedi matin. Depuis mercredi, les travailleurs du Delhaize de Boncelles (Seraing) étaient en grève. Ils dénonçaient des conditions de travail pénibles par manque de bras, un absentéisme conséquent, la nervosité des clients et une charge de travail toujours plus importante.

Des revendications partagées par les représentants des travailleurs lors de la rencontre avec la direction. "Un accord sur l'aménagement des conditions de travail a été trouvé. La direction a confirmé que des membres du personnel du siège étaient envoyés et allaient encore l'être dans les prochains jours afin de pallier le manque de bras. La prolongation de la convention chèque repas, augmentée durant la crise, a en outre été confirmée", développe notamment le délégué CNE. Concernant les gardes pour la fin de l'année, la situation sera évaluée quotidiennement en cas de besoin de renforts.

De plus, la direction a affirmé sa volonté de rendre effectif l'affichage sur la distanciation sociale et apporter les mesures de désinfection supplémentaires. À cela s'ajoutent des avancées à propos de bons de réduction, d'écochèques, d'une journée de congé supplémentaire en 2022 ou encore de la fermeture du magasin à 17 h au lieu de 18 h le 31 décembre.