Les travailleurs ont eu gain de cause : certaines caméras seront retirées.

Le conflit né jeudi soir, au sein de l’entreprise Techspace Aero, à l’antenne du fort de Liers où sont réalisés les tests des moteurs d’avion, s’est achevé ce mardi après-midi, après un long échange entre syndicats et direction. Pour rappel, c’est l’installation de caméras au sein de l’entreprise qui avait mis le feu aux poudres. Les 57 travailleurs du fort de Liers avaient débrayé, estimant qu’ils étaient filmés sur leur lieu de travail. 

Bien que la direction démente la mise en route du dispositif et souligne que les caméras installées n’étaient là que pour garantir la sécurité du matériel, les 1.300 travailleurs du site de Milmort avaient rejoint le mouvement vendredi, avant de reprendre le travail ce lundi.

Ce mardi, le site de Liers était toujours à l’arrêt; sur le coup de 15 heures toutefois, les syndicats avaient obtenu tous leurs apaisements de la direction. “Nous refusions d’être filmés, c’était notre demande principale et elle sera respectée”, a annoncé Luis Casillas, délégué FGTB. Certaines caméras, jugées problématiques, devraient donc être retirées ou supprimées.

La grève aura été levée en deux temps… ce n’est que ce mercredi matin que les 57 travailleurs du fort de Liers reprendront le travail.