Liège Les travaux de réaménagement de la voirie viennent de démarrer.

Voilà des années que les habitants de Souxhon attendent qu’on réaménage la voirie traversant le village. Cette route cabossée et parsemée de trous qui se reformaient aussi vite qu’ils avaient été rebouchés…

Après une longue période d’intervention des gestionnaires des réseaux d’eau, de gaz et d’électricité, suivie d’une trêve hivernale, le chantier vient désormais d’entrer dans sa phase la plus importante, à savoir le réaménagement de la voirie. S’il est clair qu’on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs, les riverains auront-ils finalement la satisfaction d’avoir subi des semaines de nuisances qui en valaient véritablement la peine ? Vont-ils enfin vivre dans une rue où le trafic sera apaisé ? Ils l’espèrent vivement…

Afin de réduire les nuisances, les travaux seront exécutés par phases. La phase 1 portera sur le tronçon allant du carrefour de la cour Bottet à la place de l’Église tandis que la phase 2 s’étalera de l’église à la rue Boulboule.

"Ces deux phases seront réalisées successivement jusqu’en août. L’objectif étant de les avoir terminées avant les congés du bâtiment. Suivra, à la reprise, la place de la Centrale, sur le dessus de la rue pour enfin terminer, vers octobre-novembre, avec la pose de la couche de finition sur l’ensemble du chantier ", explique Pierrick Jasselette, chef de division technique au service des travaux de la commune de Flémalle.

La phase 1 , de la cour Bottet à la place de l’Église, a donc été lancée. " La fondation existante sera enlevée pour ensuite poser une nouvelle. De même, par la suite, entre l’église et la rue Boulboule. Une fois que cela sera fait, il s’agira de placer les éléments linéaires, soit les bordures et filets d’eau et ce, en une seule fois ."

La pose d’une couche de tarmac et les trottoirs, qui seront uniformisés, seront les étapes ultimes.

Il est en outre prévu de rendre l’espace face à l’église plus convivial en y plantant l’un ou l’autre arbre, en adaptant l’éclairage et en installant un banc. De même, la très anarchique place de la Centrale sera réaménagée de manière à être en partie piétonne avec coin pique-nique.