Au cours des derniers jours, de nombreux citoyens flémallois, de différents quartiers, se sont inquiétés d’avoir entendu des bruits étranges, comme des détonations. Tantôt en pleine journée, tantôt en soirée ou la nuit. Tantôt, il n’était question que d’un seul son, tantôt plusieurs l’un après l’autre. Des sons qui ont parfois été entendus jusqu’à Jemeppe à en croire certains commentaires sur Facebook !

À côté de quelques plaisantins, diverses personnes ont émis toutes sortes d’hypothèses plus ou moins crédibles… On a ainsi pu lire qu’il pourrait s’agir “d’un avion militaire qui a franchi le mur du son”, de pétards allumés dans des poubelles ou sous un tunnel, de bruits résultant de travaux sur un chantier, d’opérations de dynamitage sur le site d’une carrière, de chasseurs ou encore d’exercices de l’armée…

Bien qu’aucune communication officielle, ni des autorités communales ni de la police locale, n’ait été publiée en réaction à ces inquiétudes légitimes, il semble toutefois que la véritable cause de ces détonations n’a rien à voir avec les diverses hypothèses émises…

Il s’agirait, en fait, de tirs d’effarouchement destinés aux cormorans (espèce d’oiseau aquatique). Des oiseaux qui se reproduisent massivement et qui provoquent d’importantes pertes au niveau des poissons dont ils se nourrissent. Ces tirs, autorisés en bord de Meuse par la Région wallonne, visent donc à préserver les populations de poissons en effrayant les cormorans pour les faire fuir.