Un parking bondé, des voitures stationnées en divers endroits aux abords de l'école et de nombreux parents/grands-parents présents pour accompagner leur(s) enfant(s)... A l'exception des masques sur les visages des enseignant(e)s et autres adultes, cela semblait être une rentrée "normale", ce mardi matin, à l'école communale Jean Beulers à Mons-Lez-Liège. Ce sont d'ailleurs énormément de mines réjouies que l'on voyait se diriger vers les rangs. " Je suis content de revoir Madame et mes copains", confiait François.

Du côté des parents aussi, ne se voilons pas la face, on sentait une certaine satisfaction à voir les enfants reprendre le chemin de l'école, même s'ils savent que la prudence reste de mise face au coronavirus... "Le confinement puis les grandes vacances, cela fait beaucoup! Il était temps qu'ils retournent à l'école et qu'ils reprennent un rythme normal", soulignait une maman. "Malgré les risques que cela comportait, je ne regrette pas du tout de les avoir remis à l'école en mai car ils en avaient besoin. Pas tellement pour les apprentissages car je savais bien qu'il n'était pas prévu qu'ils voient de nouvelles matières mais pour l'aspect social. Cela leur a fait beaucoup de bien", a ajouté une autre maman.

Afin que cette rentrée se déroule le plus sereinement possible, la direction avait préalablement adressé un courrier aux parents afin de les rassurer en précisant que les gestes barrières restent en vigueur, à savoir l'hygiène des mains, l'aération des locaux, la distance physique entre adultes et le port du masque pour les adultes dans les contacts rapprochés. Des affiches rappelant le port du masque avaient d'ailleurs été posées aux différentes entrées. Ce qui a été respecté.

Pour améliorer l'accueil des élèves dans ce contexte particulier, du côté des primaires, il a été décidé de continuer à l'organiser de manière séparée comme en juin, lorsque tous les élèves ont été appelés à retourner en classe dans le cadre du plan de déconfinement. Ainsi, les classes de 1re, 2e et 3e se dirigent vers la cour du haut tandis que les classes de 4e, 5e et 6e entrent dans le bâtiment depuis la cour du bas. Une mesure qui a donc réduit les attroupements, tant d'élèves que de parents, sachant que cette école compte quelque 200 enfants...

Sur les cours et dans leurs classes (maternelles), les enseignant(e)s étaient bien masqué(e)s. Parmi les plus grands, quelques élèves portaient tout de même un masque, ceux-ci et leurs parents se sentant peut-être ainsi plus rassurés... Et parmi les petits de maternelles, si la plupart étaient heureux de revoir les copains et copines, quelques-uns pleuraient. Pas facile, en effet, de reprendre le chemin de l'école après plusieurs mois...

Pour les uns comme pour les autres, c'est assurément une rentrée pas comme les autres, entre réjouissances et inquiétudes! A tous et toutes, on ne peut que souhaiter de ne pas revivre une année aussi chamboulée que la précédente...