Si la volonté de se doter d’un plan communal de mobilité date de 2017, le processus a véritablement été enclenché après les dernières élections communales, une fois la nouvelle majorité mise en place. Après les séances d’information à la population au cours desquelles ont été présentées les actions prioritaires retenues en vue d’améliorer la mobilité sur le territoire flémallois, l’étape suivante a consisté à rédiger le plan de mobilité à proprement parler.

Celui-ci a été avalisé lors du dernier conseil communal. Il s’agit désormais de le soumettre à une enquête publique. Dans ce cadre, une réunion d’information se déroulera le 18 mars, à 18 h, à la salle du conseil communal.

“La procédure suivra son cours pour nous mener au mois de juin avec une version définitive qui sera soumise au conseil communal. Le plan de mobilité sera ensuite transmis à la Région wallonne pour approbation”, précise Sophie Thémont, échevine flémalloise en charge du Développement territorial.

Pour rappel, onze actions ont été épinglées et classées par ordre de priorité. Sur ces onze actions, cinq apparaissent comme étant “les plus prioritaires”. Sans grande surprise, la priorité première est donnée à la pacification de l’avenue Théodule Gonda, dans sa portion comprise entre le rond-point menant au commissariat de police et la place de la Liberté (tournant à hauteur de la station-service).

Chaffours réaménagés

Les deux actions suivantes concernent la diminution du transit sur la chaussée d’Ivoz (dans le sens allant de la route de France vers le pont-barrage) et la mise en œuvre d’un plan d’aménagement des Chaffours. Celui-ci comprend le carrefour formé entre la Grand’route et le quai du Halage avec intégration du terminus de bus ainsi que le tronçon du quai du Halage entre ce carrefour et le rond-point du pont-barrage.

Les deux dernières actions parmi les plus prioritaires visent la création de parkings relais/de covoiturage et la réduction des risques de files et d’accidents sur les échangeurs donnant accès au pont-barrage.