La chambre du conseil a rendu son ordonnance ce mardi après-midi et a décidé de remettre François Fornieri en liberté sous conditions strictes. " Nous apprenons avec soulagement que la chambre du conseil a ordonné la libération sous conditions de notre client", indique Me Philippe Culot qui assure la défense de François Fornieri aux côtés de Mes Georges-Albert Dal et Marc Dal. Une satisfaction d'autant plus légitime qu'en début de soirée, le Parquet Général de Liège annonçait qu'il n'interjeterait pas appel de cette libération.
 "La chambre du conseil de Liège a confirmé les indices de culpabilité à l'égard de Messieurs Fornieri et Meyers et les a remis en liberté sous conditions consistant, notamment, à ne pas rentrer en contact avec différentes personnes", confirme ainsi le Procureur Général de Liège, Christian De Valkeneer. "Cette décision garantit le bon déroulement de l'instruction. Pour cette raison, le Parquet Général de Liège a décidé de ne pas interjeter appel de ces décisions. La position du Parquet Général de Liège tient compte également de l'age de Monsieur Meyers".

Pour rappel, François Fornieri et Pierre Meyers sont poursuivis pour abus de biens sociaux et détournements par personne exerçant une fonction publique. Le CEO de la firme pharmaceutique Mithra et l'ancien président du CA de Nethys ont été placés sous mandat d’arrêt, dans le cadre de l'affaire Nethys, à la suite d’une enquête diligentée à Liège par le juge d’instruction Frédéric Frenay, un magistrat qui s’est dédié aux matières économiques et financières.