François Fornieri est visé par une instruction pour délit d'initié, rapportent les titres Sudpresse mercredi qui indiquent que l'homme fort de Mithra est dans le collimateur de la justice pour des achats d'actions suspects.

François Fornieri, CEO de la société pharmaceutique Mithra, fait l'objet d'une instruction pour délit d'initié à Liège. Le Liégeois est suspecté d'avoir contourné l'autorité des services et des marchés financiers pour acheter, via un tiers, des actions Mithra en toute discrétion, selon le quotidien.

Un dossier a son encontre a été ouvert en octobre 2019, mois au cours duquel un partenariat avait été signé entre Mithra et la société Mayne Pharma, le second fournisseur de contraceptifs oraux aux États-Unis, pour la commercialisation de son contraceptif Estelle aux USA.

La nouvelle avait été moyennement appréciée par les marchés puisque l'action Mithra avait chuté de 20%. Peu après cet accord, de gros volumes d'actions Mithra ont été achetés en bourse. Certaines sources, proches du dossier, évoquent des achats pour près d'un million d'euros. Les enquêteurs suspectent François Fornieri d'avoir transféré d'importantes sommes d'argent sur le compte d'une de ses connaissances, pour acheter des actions Mithra.

À ce stade de la procédure, François Fornieri bénéfice de la présomption d'innocence. Le CEO de Mithra nie avec force les faits évoqués. "Je tombe des nues, je ne suis au courant de rien", a-t-il communiqué au média.