Travaux La SNCB a introduit une demande de permis pour réaménager les accès aux quais.

Elle est la plus centrale des trois gares liégeoises mais, assurément, elle n’est pas la plus belle. La gare du Palais, rebaptisée il y a peu gare Saint-Lambert, est toutefois celle qui permet d’accéder directement à la place Saint-Lambert, située à un jet de pierre. Mais son allure… jure. Et au-delà de l’esthétique, il y a la question de l’accessibilité et du confort des voyageurs bien sûr ; ici aussi tout reste à faire… C’est la raison pour laquelle un projet de nouvelle gare est dans les cartons de la SNCB. Et c’est pour bientôt.

Ce 2 janvier, une enquête publique a en effet débuté, suite à une demande introduite par la SNCB. Cette enquête qui se clôturera ce vendredi 17 janvier avec l’organisation d’une réunion publique (11 h), ne concerne toutefois pas la nouvelle gare mais bien une étape de son réaménagement. Il concerne les quais et l’accès à la gare. L’objectif est d’avancer sur un (gros) point noir de ladite gare, sans attendre l’éclosion du projet global.

En substance, il s’agit d’améliorer l’accès aux quais, notamment pour les personnes à mobilité réduite, oubliées depuis de nombreuses années. Tout qui a déjà emprunté la gare le sait en effet, c’est par un passage au sous-sol (salle de la gare avec guichets) que le lien entre la ville et les quais se fait… l’escalator qui permet d’accéder à la rue de Bruxelles est toutefois obsolète depuis de nombreuses années, tout comme la sortie qui permettait d’accéder au Cadran.

Le projet prévoit le remplacement des auvents protégeant les navetteurs mais aussi et surtout, la création d’un ascenseur, depuis le Cadran, vers les quais. De manière à permettre un accès PMR. Depuis le parvis de l’annexe du palais de justice, un autre accès doit être créé, avec des escalators. Enfin, il est prévu de changer le revêtement, avec des pavés de béton notamment.

Quant à la nouvelle gare, il faudra attendre : un permis pourrait être introduit d’ici fin 2021.

Toujours pas accessible !

Ni pour les piétons ni pour les cyclistes…

Réaménagement de la gare de Liège Saint-Lambert : parcours d’obstacles en vue !" Tel est le message adressé par le parti liégeois Vert ardent aux autorités et à la SNCB, à la lecture du projet de réaménagement des accès à la gare Saint-Lambert…

Contrairement à ce qui est présenté dans le projet, en effet, le parti composé d’élus Ecolo et de membres du mouvement Demain estime que de nombreux points noirs persistent. À commencer par le fait que "le projet n’intègre pas suffisamment la mobilité douce". Un comble pour une gare…

Selon la cheffe de groupe Caroline Saal, "les piétons connaîtront toujours des difficultés pour accéder aux quais". Exemple : le fait qu’entre les arrêts de bus du Cadran et les quais les piétons croisent toujours à trois reprises la route des voitures… "Un cheminement piéton séparé devrait être prévu."En outre, un accès piéton manque toujours, poursuit l’élue Vert ardent : "Qui vient de la place Saint-Lambert et veut accéder aux ascenseurs va devoir contourner ce même parking alors que l’accès au quai est en réalité assez proche."

Et les vélos ?

Dans le même esprit, l’accès aux quais par le parvis du Palais (où seront installés les escalators), "ne sera possible pour qui veut prendre son vélo". "Et le parking vélo prévu ne sera pas là avant 2022 et sera insuffisant", dénonce à son tour la députée Ecolo Sarah Schlitz.

Enfin, la question du maintien des guichetiers (au sous-sol) se pose. "Dans l’hypothèse d’automates sur les quais, nous nous questionnons sur les flux de voyageurs dans la salle." Vert ardent interrogera le ministre des Chemins de fer François Bellot d’ici peu.