Ce jeudi, le collège communal de Grâce-Hollogne a arrêté l’ordre du jour du conseil communal prévu le 25 mars. Y a été inscrit un avenant au pacte de majorité associant les deux tendances socialistes à Ecolo. Mais cela ne sous-entend pas pour autant que les clans Mottard et Dony ont fini par s’entendre…

Et pour cause, c’est Geoffrey Cimino, qui assure actuellement la présidence du conseil communal, qui y est proposé pour remplacer Manuel Dony au poste d’échevin. Une proposition qui émane du clan Mottard, celui-ci ayant rallié Geoffrey Cimino de son côté, alors que jusqu’ici, il était assimilé au clan Dony…

Cette option n’a d’ailleurs jamais été envisagée du côté de la tendance Dony, où l’on voyait l’occasion de faire revenir Déborah Colombini au collège.

Seuls les élus de la tendance Mottard et Geoffrey Cimino ont donc signé cet avenant. Ce qui représente 9 élus socialistes. En ajoutant les signatures des deux élus Ecolo, dont l’échevin Salvatore Falcone, la majorité des deux groupes composant la majorité ont donc signé en faveur du remplacement de Manuel Dony par Geoffrey Cimino.

Astreinte à payer

De cette manière, Pietro Patti (tendance Dony), dont le nom avait été évoqué en vue d’un compromis face au refus de Maurice Mottard exprimé à l’égard de Déborah Colombini, se voit donc mis de côté. Dès lors, on le voit difficilement se prononcer en faveur de cet avenant au pacte de majorité… Un même vote négatif devrait être exprimé par les autres élus socialistes.

Si au moins deux autres élus du conseil communal devraient, sans doute, se rallier à la proposition de la tendance Mottard, on sait aussi que rien n’est jamais joué d’avance à Grâce-Hollogne…

À noter que la commune a bien été condamnée à verser les 14 000 euros d’astreintes à Manuel Dony à la suite de la non-acceptation de sa démission.

J. Def.